(Madrid) Le N.6 mondial Alexander Zverev, tombeur de Rafael Nadal au tour précédent, a nettement dominé le N.4 mondial Dominic Thiem 6-3, 6-4 pour se qualifier pour sa deuxième finale de la saison au Masters 1000 de Madrid samedi.

Agence France-Presse

Zverev (24 ans), qui n’a pas concédé le moindre set au cours de ses quatre premiers matchs sur la terre battue madrilène, affrontera l’Italien Matteo Berrettini (10e) ou le jeune Norvégien Casper Ruud (22e) en finale dimanche (18 h 30).  

Disputé dans des conditions venteuses, le match a rapidement tourné à l’avantage du grand Allemand (1,98 m), plus agressif et percutant au service (6 aces, 66 % de première balle et 78 % de points gagnés derrière), quand au contraire Thiem était repoussé très loin de sa ligne et est rapidement apparu à court d’énergie.

PHOTO BERNAT ARMANGUE, ASSOCIATED PRESS

Alexander Zverev et Dominic Thiem

Un bris précoce dans le premier set (3-1), facilité par deux doubles fautes de l’Autrichien, puis un double break (4-1) même immédiatement réduit à un simple dans le second, ont suffi à Zverev pour s’imposer en un peu plus d’une heure et demie.

S’il a frappé une double faute sur sa première balle de match — seulement sa deuxième de la partie — il a converti la suivante d’un coup droit gagnant.

Comme la veille contre Nadal (battu 6-4, 6-4), l’Allemand s’est montré particulièrement tranchant en coup droit, avec 14 coups gagnants (pour 25 au total).

« C’était un match un peu bizarre, avec des conditions difficiles, il y avait beaucoup de vent et la balle flottait beaucoup », a-t-il décrit.

Le finaliste malheureux des Internationaux des États-Unis 2020 (battu par Thiem), titré à Acapulco mi-mars, ne s’est plus imposé en Masters 1000 depuis sa victoire dans la capitale espagnole en 2018. Il s’agira de sa huitième finale dans cette catégorie de tournois, la deuxième la plus importante après les Grands Chelems. Il y visera un quatrième trophée, après ceux obtenus au Canada et à Rome en 2017, et à Madrid l’année suivante.

Thiem était pourtant sorti vainqueur de ses quatre derniers face-à-face avec Zverev, joués entre 2018 et 2020.

Mais il s’agissait pour l’Autrichien de son tournoi de reprise après avoir pris du recul avec le circuit pendant deux mois, entre vertige ressenti après son premier sacre en Grand Chelem à New York l’automne dernier et usure mentale face aux restrictions sanitaires liées à la pandémie de COVID-19.