Novak Djokovic devient ce lundi le recordman de la longévité au premier rang du classement mondial du tennis masculin. Ses 311 semaines au sommet, une de plus que Roger Federer (310), sont un argument de plus en sa faveur dans un débat qui anime tous les amateurs de tennis : qui est le plus grand joueur de tous les temps ?

Michel Marois Michel Marois
La Presse

Depuis 2004, avec Rafael Nadal (209 semaines au premier rang), Djokovic et Federer exercent une domination presque sans partage sur le tennis masculin, seul Andy Murray ayant brièvement occupé le premier rang (41 semaines).

L’hégémonie du triumvirat est sans précédent dans l’histoire du tennis. En Grand Chelem, Federer (20 titres), Nadal (20 titres) et Djokovic (18 titres) ont gagné 58 des 70 derniers tournois disputés. Ils ont notamment remporté 18 grands tournois consécutifs entre Roland-Garros en 2005 et Wimbledon en 2009.

Dans les tournois les plus importants du circuit ATP, les Masters 1000, Djokovic (36 titres), Nadal (35) et Federer (28) sont très loin en tête du classement, le premier étant le seul à avoir remporté tous les tournois de la série jusqu’ici en carrière. Les trois joueurs ont aussi remporté 12 des 13 finales du circuit disputées entre 2003 et 2015.

Ajoutez à cela les titres olympiques de Nadal (simple et double) et Federer (double), le fait qu’ils ont mené leurs pays à la conquête de la Coupe Davis – cinq fois pour Nadal, le première et unique fois de l’histoire de la Suisse et de la Serbie pour Federer et Djokovic –, et vous commencez à avoir une idée de l’impact que ces trois joueurs ont sur l’histoire de leur sport.

Et l’âge ne semble pas les avoir ralentis. Les blessures ont certes perturbé leur parcours triomphal, mais ils sont toujours revenus au sommet, même Federer, qui a gagné les Internationaux d’Australie de 2017 à 35 ans, après une longue disette, et qui a bien failli remporter Wimbledon en 2019 à presque 38 ans.

Rien n’indique par ailleurs qu’ils sont prêts à céder leurs places. Le trio s’est partagé tous les tournois de Grand Chelem disputés depuis le début de 2017 à l’exception des derniers Internationaux des États-Unis, à New York en septembre dernier, quand Dominic Thiem a profité de l’absence de Nadal et de Federer, de la disqualification de Djokovic aussi, pour s’imposer.

Certains y ont vu le signe que les meilleurs joueurs de la nouvelle génération étaient mûrs pour de grands titres, mais Nadal, à Roland-Garros, puis Djokovic, à Melbourne, ont montré depuis que les « vieux rois » étaient toujours au pouvoir.

Reste à savoir lequel des trois est le plus grand.

Chanceux de les voir en même temps

« C’est incroyable de penser que Rafa a gagné ce tournoi 13 fois en 16 ans », soulignait le Canadien Milos Raonic, en entrevue sur le site de l’ATP, quelques jours après la victoire de Nadal à Paris.

Avant que ces trois joueurs commencent à gagner, le record des titres en Grand Chelem était de 14. Nadal a de bonnes chances de gagner le même tournoi 14 fois ! Qui aurait cru un tel exploit possible ?

Milos Raonic

À 30 ans, Raonic est l’un des joueurs de cette « génération perdue » qui n’a pu que subir la domination de Djokovic, Nadal et Federer. Il les a affrontés à plusieurs reprises, sans grand succès, et peine à décider qui est le meilleur.

« Ce n’est pas juste une question de victoires en tournois de Grand Chelem, explique-t-il. Les semaines au premier rang comptent aussi, leurs résultats l’un contre l’autre aussi, tout comme les victoires en tournois Masters ou la domination sur une surface ou un tournoi. Il y aura toujours un débat pour savoir qui est le plus grand de tous les temps, car ils ont tous de bons arguments.

« Je crois que nous sommes surtout chanceux de les voir jouer en même temps, dans la même génération, plutôt que de devoir comparer des joueurs qui ont joué à 20 ou 40 ans d’écart. Ils sont là, devant nous, et continuent d’alimenter le débat par leurs exploits. »

L’Américain John McEnroe, qui a lui-même fait partie d’un trio redoutable à son époque avec Bjørn Borg et Jimmy Connors, est d’abord impressionné par la durée de la domination exercée par Federer, Nadal et Djokovic.

« Ils restent au sommet bien plus longtemps que je l’aurais cru, expliquait-il récemment en conférence téléphonique. Ces joueurs se positionnent comme les plus grands joueurs de tous les temps, ils l’assument complètement et continuent de pousser pour assurer encore davantage ce statut.

« En trouvant continuellement une façon de demeurer au sommet, ils intimident tous leurs rivaux, les plus jeunes en particulier, qui perdent leurs moyens quand ils les affrontent dans les grands tournois. Ces jeunes doivent montrer une forme de respect, c’est normal, mais ils doivent aussi être prêts à travailler plus fort, plus qu’ils ne l’ont jamais fait dans leur vie, pour avoir une chance de rivaliser avec Roger, Rafa ou Novak.

« Thiem n’a pas eu à le faire [à New York]. Djokovic a été disqualifié, Federer n’a pas joué, Nadal n’a pas joué. La porte était grande ouverte. »

Combien de temps encore ?

McEnroe croit que Djokovic et Nadal vont devancer Federer au classement des titres en tournois de Grand Chelem. « Roger a dû subir des interventions chirurgicales [au genou droit] et c’est difficile de dire s’il retrouvera son meilleur niveau, mais Novak et Rafa seront durs à battre pendant encore quelques années. Ils jouent du superbe tennis et savent gérer la pression des grands tournois. »

Chris Evert, qui a gagné 18 titres en tournois de Grand Chelem et côtoie maintenant McEnroe comme analyste au réseau ESPN, ajoute : « Je suis d’accord avec John, je ne crois plus que Roger puisse battre Rafa ou Djokovic sur surface dure. Wimbledon est sans doute sa seule chance de gagner un autre titre en Grand Chelem. Les deux autres sont par contre encore très forts. Ce n’est pas que Roger n’est plus bon, mais Rafa et Novak semblent devenir encore meilleurs. »

Alors que Nadal a de bonnes chances d’enlever encore quelques titres à Roland-Garros, qu’il peut toujours rivaliser sur surfaces dures, Djokovic reste souverain en Australie (il y visera un 10e titre l’an prochain) et il a remporté quatre des six derniers tournois à Wimbledon.

Le Serbe est par ailleurs sans doute le seul du trio qui puisse encore rêver d’un Grand Chelem sur une saison, l’ultime exploit, que seul l’Australien Rod Laver a accompli dans l’ère moderne. Cette année 2021 pourrait d’ailleurs être la bonne, après son titre à Melbourne, si Djokovic réussit à écarter Nadal à Paris.

Tôt ou tard, Federer, Nadal et Djokovic vont prendre leur retraite. Il y a de bonnes chances qu’on débatte longtemps encore de leurs mérites respectifs, le temps peut-être qu’un autre joueur vienne menacer leurs records.

Le meilleur argument pour Djokovic, Nadal et Federer

Federer ? Nadal ? Djokovic ? On ne réglera sans doute jamais le débat, mais tous les amateurs de tennis ont leur préféré dans la course au titre de plus grand joueur de tous les temps. Écrivez-nous à sports@lapresse.ca pour indiquer votre préférence et présenter vos arguments en sa faveur. Nous publierons une sélection de vos commentaires plus tard dans la semaine.

Djokovic a dominé les deux autres

Benjamin du trio, Novak Djokovic présente une fiche gagnante contre chacun des deux autres joueurs. Contre Nadal, il a remporté 29 matchs et subi 27 défaites, alors qu’il a remporté 27 matchs et subi 23 défaites contre Federer. Ce dernier, quand même beaucoup plus âgé que ses rivaux, a aussi une fiche perdante (16-24) contre Nadal. L’ascendant du Serbe sur les deux autres joueurs est particulièrement évident depuis 2015. Il a ainsi remporté 10 de ses 13 derniers matchs contre Federer, en plus d’enlever leurs six derniers duels en tournois de Grand Chelem depuis 2012. Djokovic a par ailleurs remporté 10 de ses 14 derniers matchs contre Nadal, mais ce dernier domine 4-3 depuis 2017 et il a servi une leçon à son rival lors de leur dernier match, en finale à Roland-Garros l’automne dernier.

Novak Djokovic en bref
- Serbe, 33 ans
- Numéro un mondial
- Titres en carrière : 82 -Titres en tournois de Grand Chelem : 18 (Internationaux d’Australie en 2008, 2011, 2012, 2013, 2015, 2016, 2019, 2020, 2021 (9) ; Roland-Garros en 2016 ; Wimbledon en 2011, 2014, 2015, 2018, 2019 (5) ; Internationaux des États-Unis en 2011, 2015, 2018 (3))
- Autres titres importants : 5 finales de l’ATP, 36 Masters 1000, Coupe Davis (2010 avec la Serbie)

Nadal est imbattable sur la terre battue

PHOTO WILLIAM WEST, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Rafael Nadal

Peu importe le nombre de grands titres qu’il aura enlevés à la fin de sa carrière, Rafael Nadal passera surtout à l’histoire comme le plus grand joueur de tous les temps sur la terre battue. Sa fiche extraordinaire à Roland-Garros – 13 titres, 100 victoires et 2 défaites –, ses séquences victorieuses à Barcelone, Monte-Carlo ou Rome font oublier qu’il a aussi réussi à s’imposer sur surfaces dures et sur le gazon, mais elles témoignent de la somme de travail à laquelle Nadal s’est astreint depuis ses débuts. Et elles expliquent aussi les nombreuses blessures de l’Espagnol. Qui sait à quel sommet il serait rendu si ses genoux ne l’avaient pas trahi aussi souvent ?

Rafael Nadal en bref
- Espagnol, 34 ans -Deuxième mondial
- Titres en carrière : 86
- Titres en tournois de Grand Chelem : 20 (Internationaux d’Australie en 2009 ; Roland-Garros en 2005, 2006, 2007, 2008, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2017, 2018, 2019, 2020 (13) ; Wimbledon en 2008 et 2010 (2) ; Internationaux des États-Unis en 2010, 2013, 2017, 2019 (4))
- Autres titres importants : 35 ATP Masters 1000, Champion olympique en 2008 (simple) et 2016 (double), 5 Coupes Davis avec l’Espagne (2004, 2008, 2009, 2011 et 2019)

Federer est le plus… riche !

PHOTO DITA ALANGKARA, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Roger Federer

À bientôt 40 ans, Roger Federer est assurément près de la retraite et il serait étonnant qu’il termine sa carrière au sommet du classement des titres en Grand Chelem. Il a toutefois de bonnes chances de rester longtemps le joueur le plus riche de l’histoire du tennis. Une étude publiée l’année dernière a estimé que chacun des 20 titres majeurs de Federer lui avait rapporté 45 millions en revenus, plus de deux fois plus que Nadal (22 millions par titre), presque quatre fois plus que Djokovic (12 millions par titre). Federer a gagné près de 145 millions en bourses en carrière, moins que Djokovic, mais sa popularité lui a permis de toucher au moins 10 fois plus en revenus de commandite. Uniqlo n’a pas hésité à lui offrir 300 millions pour 10 ans, en 2018, alors que le Suisse avait déjà 36 ans…

Roger Federer en bref
- Suisse, 39 ans
- Cinquième mondial
- Titres en carrière : 103
- Titres en tournois de Grand Chelem : 20 (Internationaux d’Australie en 2004, 2006, 2007, 2010, 2017, 2018 (6) ; Roland-Garros en 2009 ; Wimbledon en 2003, 2004, 2005, 2006, 2007, 2009, 2012, 2017 (8) ; Internationaux des États-Unis en 2004, 2005, 2006, 2007, 2008 (5))
- Autres titres importants : 6 finales de l’ATP, 28 Masters 1000