Novak Djokovic gagne du terrain sur Roger Federer et Rafael Nadal pour le nombre de tournois du Grand Chelem remportés. Mais il a déjà rattrapé Federer dans une statistique intéressante : depuis lundi, il a occupé le premier rang du classement de l’ATP pendant 310 semaines.

Howard Fendrich
Associated Press

Cela égale le record de Federer pour le plus grand nombre de semaines au sommet. Peu importe ce qui se passera au cours de la prochaine semaine, le Serbe est assuré de devancer le Suisse le 8 mars.

Pete Sampras vient au troisième rang, à 286 semaines.

La victoire de Djokovic aux Internationaux d’Australie a procuré un 18e titre du Grand Chelem au tennisman de 33 ans. Seuls Federer et Nadal, avec 20 titres en simple chacun, le devancent.

De rejoindre Federer pour le nombre de semaines au sommet « est un soulagement, puisque cela me permettra de me concentrer sur le nombre de victoires en Grands Chelems », a déclaré Djokovic après avoir battu Daniil Medvedev à Melbourne.

« Quand vous visez le premier rang mondial, vous devez jouer toute la saison et vous devez bien jouer dans tous les tournois. Mon objectif sera révisé et mon attention recentrée. »

Le top 10 du classement de l’ATP n’a pas été modifié lundi. Par contre, si Medvedev, actuel n3, atteint la finale à Rotterdam ce dimanche, il devancerait Nadal et atteindrait un sommet personnel au deuxième rang.

Cela signifierait que Medvedev deviendrait le premier homme dont le nom n’est pas Federer, Nadal, Djokovic ou Andy Murray à occuper l’une des deux premières places au monde depuis que Lleyton Hewitt a occupé le deuxième échelon, derrière Federer, en juillet 2005.

Deux joueurs ont fait des bonds importants cette semaine à la suite de leurs victoires. Alexei Popyrin, un Australien de 21 ans, a grimpé de 32 places jusqu’en 82e après avoir mis la main sur le tournoi Singapour. Juan Manuel Cerundolo, un Argentin de 19 ans, a quant à lui franchi 154 rangs pour prendre la 181e place en remportant l’Omnium de Cordoba. Il s’agissait du premier tournoi de Cerundolo sur le circuit de l’ATP.

Du côté des Canadiens, il y a peu de changements dans le top 20. Denis Shapovalov est demeuré en 11e place, tandis que Félix Auger-Aliassime a conservé son 19e rang. Milos Raonic a quant à lui glissé d’une place au 15e échelon.

Vasek Pospisil a aussi conservé son 67e rang. Steven Diez a effecué le plus grand bond en avant, gagnant 18 places pour se retrouver au 172e rang.

Chez les dames, la championne en titre des Internationaux de France, Iga Swiatek, a ajouté une deuxième victoire en carrière sur le circuit de la WTA à Adélaïde, ce qui lui a permis de grimper de trois rangs jusqu’en 15e place, un sommet personnel.

Il n’y a pas eu de changement au sein des 14 premières places. L’Australienne Ashleigh Barty est toujours no 1, suivie de la championne à Melbourne, Naomi Osaka, Simona Halep et Elina Svitolina.

Peu de mouvement chez les meilleures Canadiennes également, puisque Bianca Andreescu (9e) et Leylah Annie Fernandez (87e) ont conservé leur rang. Eugenie Bouchard a quant à elle chuté d'une place, au 143e échelon.