Tennis Québec a réagi fortement aux nouvelles mesures sanitaires annoncées par le gouvernement Legault. Alors que les cinémas, les piscines et les arénas pourront rouvrir leurs portes à partir du 26 février, l’organisme déplore que le tennis, un sport où la distanciation physique est pourtant la norme, ait ainsi été laissé de côté.

Ian Bussières
LE SOLEIL

« Le terrain de tennis fait 600 mètres carrés et on y retrouve deux personnes, quatre au maximum, et les vestiaires ne sont pas ouverts. Pendant les Fêtes, les clubs de tennis intérieurs étaient ouverts et il n’y a eu aucune transmission communautaire », a déclaré au Soleil l’ancien joueur de tennis professionnel Réjean Genois, originaire de Québec et maintenant président du conseil d’administration de Tennis Québec.

Lisez la suite sur le site du quotidien Le Soleil