(Melbourne, Australie) Rafael Nadal a fait fi des frasques d’une spectatrice avant d’évincer l’Américain Michael Mmoh 6-1, 6-4, 6-2 au deuxième tour des Internationaux de tennis d’Australie, jeudi.

Publié le 11 févr. 2021
La Presse Canadienne

Nadal servait pour la deuxième manche à 5-4 lorsqu’une dame a poussé un cri et fait un doigt d’honneur alors qu’il se préparait à s’exécuter. Elle a de nouveau crié à 30-0, forçant la sécurité à l’escorter vers la sortie du stade Rod Laver. Les autres spectateurs l’ont huée, et « Rafa » n’a pu s’empêcher de rire.

PHOTO RICK RYCROFT, ASSOCIATED PRESS

Une spectatrice a été expulsée par la sécurité après avoir poussé un cri et fait un doigt d’honneur à Rafael Nadal.

Il s’est ensuite remis au boulot après un bref délai et a claqué deux as pour sceller l’issue de la manche.

Le détenteur de 20 titres du Grand Chelem a complété son duel contre la 177e raquette mondiale en une heure et 47 minutes, et affrontera au prochain tour le Britannique Cameron Norrie.

« J’ai bien joué, même si je peux encore améliorer certains aspects de mon jeu, mais je suis satisfait de la victoire. L’objectif a été atteint aujourd’hui », a confié l’Espagnol âgé de 34 ans.

« Ç’a été une soirée très positive pour moi. Gagner en trois sets consécutifs ; c’est une bonne nouvelle. Je dois maintenant me concentrer et essayer d’être prêt pour mon prochain défi, qui sera plus difficile », a-t-il ajouté.

Malheureusement pour Nadal et ses partisans, son dos continue de lui causer des problèmes.

« Ce n’est pas sous contrôle, pour être franc. J’essaie de jouer dans les limites de ma capacité. Je n’ai pas la même motion qu’à l’habitude au service », a souligné Nadal, qui a tout de même réussi sept as et réussi 76 % de ses services avec sa première balle.

« Mais j’essaie de trouver des solutions chaque jour. Je me bats pour trouver des solutions. Nous faisons tout pour nous améliorer. Je suis encore là, j’espère pouvoir m’améliorer et être compétitif. On verra. Ce sera un bon test contre Norrie », a-t-il confié.

Nadal n’a jamais affronté le Britannique, qui a vaincu le champion du tournoi de Murray River la semaine dernière, Daniel Evans, au premier tour.

« Il a commencé le tournoi après avoir gagné la semaine dernière, donc Norrie a été en mesure de le vaincre. C’est un bon joueur. Il a de l’expérience sur le circuit », a noté Nadal.

« Ce sera tout un test, sans aucun doute. Je devrai offrir un niveau de jeu très élevé si je veux le battre. Mais j’ai hâte d’essayer de relever ce nouveau défi », a-t-il poursuivi.

On lui a aussi demandé s’il connaissait la femme qui a provoqué le délai pendant le match contre Mmoh. Il a répondu que non, et ajouté « que je préfère honnêtement ne pas la rencontrer ».

Plus de 21 000 spectateurs ont pu assister au programme de la quatrième journée du tournoi majeur australien. Les Internationaux d’Australie sont le premier tournoi du Grand Chelem en un an à permettre un tel accès aux spectateurs-le gouvernement les autorise à occuper 50 % des gradins.

La soirée a également été mouvementée ailleurs sur le site de Melbourne Park.

Fabio Fognini et Salvatore Caruso ont poursuivi leur duel entre Italiens après leur match de deuxième tour qui s’est soldé après quatre heures et cinq manches.

Une altercation a commencé au filet après que Fognini soit venu de l’arrière 1-5 au bris d’égalité pour l’emporter contre son compatriote. Il s’agissait du premier duel entre Italiens dans un tournoi majeur de l’ère moderne. Fognini a triomphé 4-6, 6-2, 2-6, 6-3, 7-6 (12).

PHOTO DAVID GRAY, AGENCE FRANCE-PRESSE

Fabio Fognini et Salvatore Caruso

Les deux hommes semblaient avoir retrouvé leurs esprits tandis qu’ils se dirigeaient chacun vers leur chaise, mais l’altercation a repris en deux occasions. Un dirigeant du tournoi a même dû intervenir pour calmer les ardeurs des deux belligérants.

Un peu plus tôt dans le programme, la Russie était à l’honneur puisque pas moins de trois de ses ressortissants sont parvenus à accéder au troisième tour.

Le Russe Daniil Medvedev, classé quatrième, a aisément disposé de l’Espagnol Roberto Carballes Baena 6-2, 7-5, 6-1.

PHOTO HAMISH BLAIR, ASSOCIATED PRESS

Daniil Medvedev

Septième tête de série, le Russe Andrey Rublev a défait le Brésilien Thiago Monteiro 6-4, 6-4 et 7-6 (6) au deuxième tour. Rublev a obtenu les deux seuls bris du match.

Un autre Russe, Karen Khachanov, 19e tête de série, a eu le dessus 6-2, 6-4 et 6-4 devant Ricardas Berankis, de la Lituanie.

Les quatre bris de la rencontre sont allés en faveur de Khachanov. Il s’est aussi limité à 21 fautes directes, contre 54 pour son rival.

Feliciano Lopez, le plus vieux joueur du tableau masculin à 39 ans, a surpris l’Italien Lorenzo Sonego 5-7, 3-6, 6-3, 7-5, 6-4. Lopez participait à son 75e match consécutif de simple en Grand Chelem, un record du côté masculin.

Pour sa part, la cinquième tête de série, Stefanos Tsitsipas, a été bousculé par l’Australien Thanasi Kokkinakis avant de l’emporter à l’arraché 6-7 (5), 6-4, 6-1, 6-7 (5), 6-4. Tsitsipas croisera le fer au prochain tour avec Mikael Ymer, qui a défait l’adolescent de 17 ans espagnol Carlos Alcaraz au deuxième tour.

La neuvième tête de série Matteo Berrettini et Mackenzie McDonald, qui a évincé la 22e tête de série Borna Coric 6-4, 6-2, 4-6, 6-4, ont aussi poursuivi leur route.