Le monde du tennis retient son souffle. Trois cas de coronavirus ont été détectés à bord des vols qui transportaient les joueurs, les entraîneurs et les arbitres vers Melbourne en vue des Internationaux d’Australie. Parmi eux, se trouve notamment l'entraîneur québécois Sylvain Bruneau.

Henri Ouellette-Vézina Henri Ouellette-Vézina
La Presse

« Je suis profondément désolé de vous annoncer que je viens d'être déclaré positif à la COVID-19 à mon arrivée à Melbourne, après avoir voyagé depuis Abu Dhabi sur le vol EY8004 », a écrit M. Bruneau, dans une déclaration transmise par Tennis Canada.

L'homme âgé dans la cinquantaine assure avoir suivi tous les protocoles et autres procédures de sécurité, y compris la présentation d'un test négatif dans les 72 heures précédant le départ du vol. « Je me sentais parfaitement bien quand je suis monté dans l'avion. Je me suis également conformé à toutes les directives en lien avec la COVID pendant mon séjour au Moyen-Orient. Je n'ai aucune idée de la façon dont j'ai pu contracter le virus », poursuit-il.

Je suis très attristé et désolé des conséquences qui pèsent maintenant sur les épaules de tous ceux qui étaient sur mon vol. Le reste de mon équipe est négatif et j'espère sincèrement que toute nouvelle perturbation sera réduite au minimum.

Sylvain Bruneau, entraîneur chez Tennis Canada

Dans une déclaration, Tennis Canada a affirmé que M. Bruneau « se sent bien physiquement et est maintenant en quarantaine ». « Il respectera les procédures mises en place par les organisateurs des Internationaux d’Australie. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement », a-t-on ajouté.

Au total, 47 joueurs répartis sur deux vols en provenance de Los Angeles et d’Abou Dabi sont concernés par cette situation – les Canadiens Vasek Pospisil et Bianca Andreescu en feraient partie, selon divers médias. Ils devront tous se soumettre à une quarantaine obligatoire de 14 jours sans possibilité de quitter leur chambre d’hôtel, même pour s’entraîner. Les Internationaux d’Australie doivent commencer le 8 février.

Un dialogue constant

Craig Tiley, le directeur des Internationaux d’Australie, a publié un communiqué dans lequel il a expliqué que les 24 joueurs qui étaient à bord du vol transportant 66 passagers en provenance de Los Angeles ne pourront quitter leur chambre d’hôtel pendant 14 jours. Ils devront avoir reçu le feu vert des autorités sanitaires avant de le faire.

« Nous communiquons avec tout le monde sur ce vol, et surtout le groupe de joueurs dont les conditions ont maintenant changé, afin de nous assurer que leurs besoins soient comblés autant que possible, et ils sont régulièrement informés de l’évolution de la situation », a évoqué M. Tiley.

Un peu plus tard samedi, Tennis Australia a indiqué que 23 joueurs faisaient partie des 64 passagers d’un vol en provenance d’Abou Dabi.

« C'est absurde », a martelé sur Twitter la joueuse française Alizé Cornet, atterrie à Melbourne sur un autre avion. « Bientôt, la moitié des joueurs des Internationaux d'Australie devront s'isoler. Des semaines et des semaines d'entraînement et de travail intense vont être perdues pour une personne positive à bord d'un avion aux trois-quarts vide », a-t-elle écrit. L'athlète a peu après retiré son tweet, qui avait provoqué plusieurs réactions, en soutenant que sa position « semble être un sujet très sensible ».

PHOTO THOMAS SAMSON, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Alizé Cornet

Kei Nishikori, le finaliste des Internationaux d’Australie en 2014 qui a reçu un diagnostic négatif après deux autres positifs, et la double championne du tournoi, Victoria Azarenka, feraient aussi partie des joueurs qui faisaient partie du vol de Los Angeles, selon un média australien.

« Le directeur de la Santé publique australienne a analysé la liste des passagers et a déterminé qu’ils devaient tous se placer en quarantaine pour 14 jours », pouvait-on lire dans une note, qui a été retransmise par la joueuse britannique Heather Watson, qui faisait partie de ce vol. « Nous sommes conscients de l’impact majeur que cela aura sur les préparatifs en vue des Internationaux d’Australie », a-t-on ajouté, et « nous ferons tout afin de limiter les conséquences [de ce confinement] ».

Ces restrictions imposées aux joueurs touchés signifient qu’ils seront vraisemblablement limités à s’entraîner sur un vélo d’exercice installé dans leur chambre respective pour la durée de la quarantaine. Les autres joueurs pourront s’entraîner en respectant des conditions très strictes, pas plus de cinq heures par jour et sous supervision.

Les joueurs et les arbitres devaient avoir reçu des diagnostics négatifs à la COVID-19 avant de prendre leur vol. Les personnes qui ont reçu des diagnostics positifs à leur arrivée n’ont pas été identifiées. Les 15 vols nolisés et ceux qui sont arrivés à l’avance s’inscrivent dans le plan de Tennis Australia pour présenter le tournoi malgré l’interdiction des vols en provenance de l’étranger en vigueur partout au pays.

Jusqu'ici, l'Australie a fait du bon travail pour limiter la propagation du coronavirus, avec un total de 909 décès qui y sont associés. L’État de Victoria, dont la capitale est Melbourne, a rapporté 810 de ces décès depuis le début de la deuxième vague il y a trois mois, entraînant l’imposition d’un couvre-feu général dans la métropole australienne. Plusieurs joueurs ont récemment reçu des diagnostics positifs à la COVID-19, dont le Britannique Andy Murray et les Américains Tennys Sandgren et Madison Keys.

PHOTO CHARLES PLATIAU, ARCHIVES REUTERS

Andy Murray

De plus, les vols nolisés vers l’Australie étaient remplis à 25 % de leur capacité, et se sont tous posés dans un intervalle de 36 heures qui s’est conclu tôt samedi matin. Novak Djokovic, Rafael Nadal et Serena Williams font partie d’un groupe de joueurs qui doivent participer à un évènement caritatif qui aura lieu à Adelaïde, dans l’État de l’Australie-Méridionale, le 29 janvier. Ces joueurs ont pris des vols directs vers Adelaïde et ont déjà entamé leur période de quarantaine obligatoire.

Les dirigeants de l’État de l’Australie-Méridionale ont « confirmé qu’il n’y a aucun cas actif de COVID-19 parmi l’ensemble des joueurs de tennis qui se trouvent à Adelaïde, ont indiqué les Internationaux d’Australie sur leur compte Twitter officiel. Les tests de dépistage se poursuivront sur une base quotidienne. »

– Avec Dennis Passa, Associated Press