Le tournoi de Wimbledon a été annulé en raison de la pandémie de COVID-19, la première fois que le plus vieux tournoi du Grand Chelem est annulé depuis la Seconde Guerre mondiale.

Howard Fendrich
Associated Press

Le All England Club en a fait l’annonce à la suite d’une réunion d’urgence, mercredi.

Le tournoi devait se dérouler sur les courts gazonnés du club en banlieue de Londres du 29 juin au 12 juillet. La prochaine édition du tournoi aura lieu du 28 juin au 11 juillet 2021.

L’ATP et la WTA ont également repoussé mercredi le début de leurs activités. Les deux circuits devaient reprendre l’action le 7 juin, mais cette date a été repoussée au 13 juillet, ce qui porte le nombre de tournois des plus hauts circuits affectés par la COVID-19 à plus de 30.

Les circuits Challenger et de l’ITF ont aussi repoussé le début de leurs activités jusqu’à la mi-juillet.

Wimbledon a été disputé pour la première fois en 1877 et est une classique annuelle depuis. Il n’a connu que deux interruptions, de 1915 à 1918 et de 1940 à 1945, pendant les Première et Deuxième Guerres mondiales.

« Nous avons fortement considéré que le tournoi n’avait été annulé qu’en temps de guerres mondiales, a déclaré le président du All England Club, Ian Hewitt, par communiqué. Mais après étude exhaustive de tous les scénarios possibles, nous croyons qu’en les circonstances, d’annuler le tournoi est la meilleure décision à prendre. Nous allons maintenant nous concentrer sur la façon d’utiliser les ressources de Wimbledon pour aider ceux dans nos communautés et ailleurs. »

Le tournoi ajoute son nom à la grandissante liste d’événements sportifs annulés en 2020 en raison de la pneumonie de Wuhan, dont les Jeux olympiques de Tokyo, repoussés de 12 mois.

Wimbledon est le premier tournoi majeur annulé en raison de la pandémie. Les Internationaux de France ont été repoussés de la fin de mai à la fin de septembre. Peu de temps après l’annonce du All England Club, l’Association américaine de tennis a fait savoir qu’elle prévoyait toujours tenir les Internationaux des États-Unis comme prévu à New York, du 31 août au 13 septembre.

Cette décision du All England Club signifie que Novak Djokovic et Simona Halep n’auront pas la chance de défendre leur titre remporté en 2019.

« Nous vivons quelque chose de beaucoup plus gros que le tennis et Wimbledon sera de retour, a écrit Halep sur les réseaux sociaux. Ça veut aussi dire que je détiendrai le titre plus longtemps. »

Cela signifie également que Roger Federer sera privé de l’une des meilleures occasions d’ajouter à son total de 20 titres du Grand Chelem, dont huit à Wimbledon, un record. Le Suisse s’est incliné au bris d’égalité de la cinquième manche devant Djokovic l’an dernier après avoir profité de deux balles de championnat.

« Dévasté », a déclaré Federer sur Twitter, lâchant ce mot au-dessus d’une courte vidéo, clamant qu’« il n’y a pas de gif pour exprimer ce que je ressens », pendant que Serena Williams s’est dite « sans voix ».

Federer, qui aura 39 ans en août, se remet d’une intervention chirurgicale au genou et prévoyait reprendre l’action avec l’arrivée des tournois sur gazon. Huit fois vainqueur de Wimbledon et 4 autres fois finaliste, il voit s’envoler l’une de ses dernières occasions de fouler le gazon anglais. « J’ai hâte de revenir l’an prochain », a-t-il cependant lancé sur Instagram, sous-entendant ainsi qu’il n’a pas l’intention de prendre sa retraite sans repasser par Wimbledon.

C’est aussi une opportunité en moins pour Serena Williams, qui court toujours à 38 ans après un 24e trophée majeur pour égaler le record de l’Australienne Margaret Court.

Voici d’autres réactions de personnalités du tennis à la suite de l’annulation de la troisième levée du Grand Chelem de la saison :

. Billie Jean King (USA), ancienne N.1 mondiale victorieuse de six titres à Wimbledon (sur Twitter) : « J’ai eu la chance d’aller à Wimbledon chaque année depuis 1961 et cela va vraiment me manquer cette année. Mais je comprends totalement et je soutiens la décision du comité (d’organisation) et il est vital que nous concentrions nos efforts sur ceux qui sont aujourd’hui les plus touchés par la pandémie […] A l’heure actuelle, nous devons d’abord nous assurer que chacun prenne bien soin de soi et de ses proches. Nous traversons une période difficile et il est maintenant temps de faire ce qui est juste au niveau mondial et pour notre sport. »

. Coco Gauff (USA), qui avait réussi l’exploit de se hisser l’an dernier au niveau des huitièmes de finale à Wimbledon à seulement 15 ans (sur Twitter) : « Cela va me manquer de ne pas jouer à Wimbledon cette année. Prenez soin de vous, je vous aime les gars ».

. Kevin Anderson (RSA), finaliste malheureux face à Novak Djokovic en 2018 (sur Twitter) : « J’ai tellement de bons souvenirs à Wimbledon. La saison sur gazon va vraiment nous manquer, mais la chose la plus importante pour nous est de rester en bonne santé et en sécurité chez nous. »

. Petra Kvitova (CZE), deux fois lauréate du tournoi en 2011 et 2014 (sur Twitter) : « L’annonce de l’annulation de Wimbledon cette année, c’est vraiment difficile à encaisser. Ce n’est pas seulement un tournoi spécial pour moi, c’est un tournoi qui fait partie de l’histoire (du sport) depuis si longtemps. (Son annulation) laisse un énorme trou dans le calendrier. Jouer en blanc et sur cette belle herbe, cela va manquer. Mais nous savons bien sûr que (le tournoi) sera de retour et encore meilleur l’an prochain. Et peut-être que nous l’apprécierons encore davantage ! »

Simona Halep (ROU), lauréate de l’édition 2019 de Wimbledon (sur Twitter) : « Tellement triste d’apprendre que Wimbledon ne se déroulera pas cette année. La finale de l’an dernier restera à jamais l’un des plus beaux jours de ma vie ! Mais nous traversons quelque chose de plus important et Wimbledon reviendra ! Et cela signifie que j’ai encore plus de temps avant de défendre mon titre. »

Dans un communiqué envoyé la semaine dernière, le All England Club avait indiqué que de repousser l’évènement comportait de grands risques pour la surface de jeu. Le club a aussi indiqué qu’elle ne souhaitait pas disputer le tournoi à huis clos.

La saison de tennis a déjà été grandement affectée par le coronavirus, avec près de 20 tournois annulés ou repoussés.

La vie quotidienne a été affectée de plusieurs façons par la pandémie et le monde du sport n’a pas été épargné. Les saisons de la LNH, de la MLS, de la NBA et du Baseball majeur sont suspendues pour une durée indéterminée ; le Derby du Kentucky et l’Indianapolis 500 ont été repoussés de plusieurs mois ; tandis que l’Euro 2020 a été repoussé d’une année.