(Johannesburg) L’ancien champion de tennis australo-sud-africain Bob Hewitt, condamné à six ans de prison pour viol, devrait être remis en liberté conditionnelle le 24 avril prochain, ont annoncé les services pénitentiaires sud-africains mardi.

Agence France-Presse

Bob Hewitt avait été reconnu coupable en mai 2015 de deux viols et d’une agression sexuelle sur des adolescentes dont il était l’entraîneur dans les années 1980 et 1990.

Dans un communiqué, le porte-parole des services pénitentiaires, Singabakho Nxumalo, a « confirmé la libération conditionnelle de Robert Anthony John Hewitt […] avec effet au 24 avril 2020 ».

PHOTO WIKIPÉDIA

Vainqueur de 15 titres du Grand Chelem en double messieurs et en mixte dans les années 1960 et 1970, Bob Hewitt avait obtenu en 1992 une plaque au temple de la renommée du tennis à Newport (États-Unis). Elle a depuis été retirée à cause du scandale.  

Incarcéré en 2016, il a purgé la peine minimale pour être éligible à la liberté conditionnelle, a ajouté M. Nxumalo.

Vainqueur de 15 titres du Grand Chelem en double messieurs et en mixte dans les années 1960 et 1970, il avait obtenu en 1992 une plaque au temple de la renommée du tennis à Newport (États-Unis). Elle a depuis été retirée à cause du scandale.