(Bienne, Suisse) L’équipe canadienne de la Fed Cup est maintenant grandement négligée pour son duel face à la Suisse, alors que sa meilleure joueuse, Bianca Andreescu, n’a pas été inscrite pour les matchs de simple lors du tirage au sort de jeudi.

La Presse canadienne

La championne en titre des Internationaux des États-Unis n’a pas joué depuis qu’elle s’est blessée au genou gauche aux Finales de la WTA, en octobre.

« Nous avons eu à prendre une décision déchirante, a déclaré la capitaine du Canada, Heidi El Tabakh. Ça a été fait à la dernière minute. Nous y allons au jour le jour avec Bianca. Le temps jouait contre nous, mais nous ne voulons pas la faire jouer en simple tant qu’elle ne sera pas remise à 100 %.

« Elle n’est pas encore prête, mais elle est proche d’un retour. Nous ne voulions pas courir le risque d’un recul important dans son cas. »

En l’absence d’Andreescu, sixième joueuse mondiale, le Canada déléguera les Québécoises Leylah Annie Fernandez, 185e au monde, et Eugenie Bouchard, 267e, en simple. Andreescu serait par contre utilisée en double, en compagnie de Gabriela Dabrowski si un match ultime dans ce duel trois de cinq devenait nécessaire.

Les équipes peuvent apporter des changements à leur formation jusqu’à une heure avant un match, mais El Tabakh a exclu tout changement possible en simple.

Lors du match d’ouverture vendredi, Fernandez livrera bataille à Jil Teichman, classée 68e. Bouchard se mesurera ensuite à Belinda Bencic, qui occupe le cinquième échelon au classement de la WTA.

« Nous avons une grande équipe, a dit El Tabakh. Leylah est une étoile montante qui ne craint personne sur les courts. Elle a déjà joué en Fed Cup contre la République tchèque, alors elle a l’expérience.

« Eugenie joue son meilleur tennis en Fed Cup. Alors je suis très confiante en ma décision, qui devait être prise. »

Samedi, on fera d’abord place aux duels de simple inversés, suivi du match de double.

« Ce sera difficile, a admis Bouchard. C’est évident que les Suissesses sont favorites, en raison de leurs joueuses beaucoup mieux classées. Mais je crois en notre équipe. Nous devons avoir la mentalité de négligées et le désir de se battre. »

Les gagnantes du duel entre le Canada et la Suisse se qualifieront pour les toutes premières Finales de la Fed Cup, en avril à Budapest. L’équipe perdante se retrouvera en éliminatoires en avril, contre une nation du Groupe régional I avec à la clé l’occasion de faire partie du processus de qualifications de 2021.

Andreescu n’a pas donné de détails sur la sévérité de sa blessure et n’a pas été questionnée à ce sujet lors de la disponibilité de l’équipe canadienne, jeudi. En décembre, elle avait déclaré à La Presse canadienne ne pas croire que sa blessure était très grave, puisqu’elle ne nécessitait pas d’intervention chirurgicale.

Après s’être retirée de la compétition en octobre, elle a repris l’entraînement sur court en décembre. Elle a consulté le Dr Angel Ruiz Cotorro, qui a aidé l’Espagnol Rafael Nadal avec ses problèmes aux genoux au cours des dernières années.