(Melbourne, Australie) La disette de Maria Sharapova en grands tournois s’est poursuivie aux Internationaux d’Australie, mardi.

Associated Press

L’ancienne numéro 1 a été écartée 6-3 et 6-4 par Donna Vekic, 19e tête de série.

Souvent blessée à l’épaule droite, la Russe a conclu 2019 en 136e place au monde, et sa présence au tableau australien relevait d’un laissez-passer.

Elle a aussi purgé une suspension de 15 mois en lien au dopage.

« Je pourrais parler des épreuves que j’ai vécues et de mon épaule, mais ce n’est pas vraiment dans ma nature de le faire », a dit Sharapova.

Elle a été couronnée ici en 2008, parmi cinq triomphes en Grand Chelem.

L’an dernier à Melbourne, Sharapova a cheminé jusqu’au quatrième tour. Elle n’était pas à Roland-Garros, puis elle a perdu au premier tour à Wimbledon et à New York.

Pour sa part, la détentrice de trois titres du Grand Chelem en carrière, Angelique Kerber, a aisément disposé de Elisabetta Cocciaretto 6-2, 6-2 en fin de soirée au Rod Laver Arena. Quant à elle, Svetlana Kuznetsova a dû travailler beaucoup plus fort pour arriver au même résultat, mais elle s’est dite très satisfaite d’avoir mis un terme à une longue disette.

Kuznetsova a franchi le premier tour d’un tournoi majeur pour la première fois depuis 2017, après avoir surpris la finaliste des Internationaux de France et 15e tête de série Marketa Vondrousova 6-2, 4-6, 6-4. Kuznetsova affrontera Camila Giorgi au deuxième tour à Melbourne Park, où elle a atteint les quarts de finale à trois reprises.

Garbine Muguruza, qui a gagné deux titres du Grand Chelem au fil de sa carrière, semblait en voie d’être éliminée dès le premier tour pour la troisième fois consécutive dans un tournoi majeur après avoir concédé le premier set à l’Américaine Shelby Rogers.

Muguruza a cependant retrouvé son aplomb par la suite, et elle a enlevé 12 des 13 derniers jeux du match pour éliminer Rogers, une qualifiée, 0-6, 6-1 et 6-0. Après la rencontre, l’Espagnole a reconnu avoir vécu des sueurs froides avant de se ressaisir.

« Je me suis dit : "Hey, tu es ici, tu es sur le terrain, tu joues aux Internationaux d’Australie. C’est un moment spécial, donc accroche-toi et continue de te battre". »

La Roumaine Simona Halep a connu une baisse de régime avant de préserver trois balles de manche au premier set, en route vers un gain de 7-6 (5), 6-1 contre Jennifer Brady au premier tour.

Halep a plié l’échine au premier tour à quatre reprises à Melbourne Park, mais pas depuis qu’elle a atteint la finale en 2018 — elle avait alors sauvé des balles de match au troisième tour et en demi-finales.

Dans un match interrompu lundi par la pluie, Johanna Konta a été vaincue dès le premier tour : Ons Jabeur l’a battue 6-4 et 6-2.

PHOTO CIRO DE LUCA, REUTERS

Johanna Konta (à droite) serre la main de son adversaire Ons Jabeur

Konta, une Britannique de 28 ans, disputait un deuxième match depuis Flushing Meadows l’an dernier. Une blessure au genou l’a longtemps gardée à l’écart. La Tunisienne a mérité quatre bris, dont celui mettant fin au match.

Native de Sydney, Konta a atteint les demi-finales du tournoi il y a quatre ans.

Championne à Brisbane au début du mois, Karolina Pliskova, deuxième tête de série, a gagné 6-1 et 7-5 devant Kristina Mladenovic.

L’an dernier à Melbourne, Pliskova s’est inclinée en demi-finales contre Naomi Osaka, qui allait tout rafler.

Belinda Bencic a progressé en s’imposant 6-3 et 7-5 face à Anna Karolina Schmiedlova.

L’Américaine âgée de 20 ans, Cici Bellis, a signé une première victoire en près de trois ans dans un tournoi majeur après avoir subi une série d’opérations, mardi, lorsqu’elle a pris la mesure de l’Allemande Tatjana Maria 6-0, 6-2.

Nadal en quête d’un 20e titre du Grand Chelem

Du côté masculin, le favori Rafael Nadal a amorcé sa quête d’un 20e titre du Grand Chelem en battant le Bolivien Hugo Dellien 6-2, 6-3 et 6-0.

PHOTO KIM HONG-JI, REUTERS

Rafael Nadal

L’Espagnol a soulevé 19 trophées de prestige, mais un seul d’entre eux a été acquis en Australie (en 2009). L’an dernier, Nadal y a perdu en finale contre Novak Djokovic.

« C’est un départ positif, a dit Nadal. Tu veux simplement l’emporter au premier tour, et c’est encore mieux en sets consécutifs. »

Pour sa part, l’enfant terrible du tennis masculin, Nick Kyrgios, a battu Lorenzo Sonego 6-2, 7-6 (3), 7-6 (1) lors de son match de premier tour au Melbourne Arena, après que le duel ait été interrompu pendant quelques minutes au deuxième set à la suite d’une panne de courant.

De son côté, dans un match qui s’est étalé sur deux jours, l’Italien Fabio Fognini a effacé un déficit de deux sets et défait le géant américain Reilly Opelka 3-6, 6-7 (3), 6-4, 6-3, 7-6 (5).

Quant à lui, Alexander Zverev a surmonté un mauvais début de saison en signant une difficile victoire de 6-4, 7-6 (4), 6-3 au premier tour contre l’Italien Marco Cecchinato.

Jannik Sinner, qui n’a que 18 ans, a complété un gain de 7-6 (2), 6-2 et 6-4 face à Max Purcell, un qualifié australien.

Le jeune Italien méritait un premier gain en tournoi majeur. Sinner a été défait en quatre sets par Stanislas Wawrinka à New York, l’an dernier.

Marin Cilic, finaliste du tournoi il y a deux ans, a eu raison de Corentin Moutet, 6-3, 6-2, 6-4.

Par ailleurs, une blessure au dos a contraint le finaliste des Internationaux d’Australie en 2008, Jo-Wilfried Tsonga, à abdiquer dès le premier tour contre Alexei Popyrin alors qu’il tirait de l’arrière deux sets à un. Le Français s’était incliné devant Djokovic en finale à Melbourne il y a 12 ans.

« J’éprouve un problème au dos, a admis Tsonga. C’est ennuyant, très ennuyant depuis que je suis arrivé ici en provenance de Doha, et je ressens de la douleur.

« Donc, ouais, c’est difficile de composer avec ça en ce moment. C’est nouveau. Je rentrerai à la maison et consulterai des spécialistes afin de déterminer très exactement ce que je dois faire. »

Puis, le finaliste de l’an dernier aux Internationaux des États-Unis, Daniil Medvedev, a évincé l’Américain Frances Tiafoe 6-3, 4-6, 6-4, 6-2 au Rod Laver Arena.

« Ç’a été un match très difficile, a convenu Medvedev, la quatrième tête de série. Il y a eu des hauts et des bas de chaque côté. »

De plus, la séquence de défaites de John Isner à Melbourne a pris fin.

Dans un match « classique » pour Isner — les deux joueurs ont négocié 48 jeux, mais réussi aucun bris — l’Américain a atteint le deuxième tour après être venu à bout du Brésilien Thiago Monteiro 6-7 (5), 7-6 (4), 7-6 (7) et 7-6 (5).

Le duel s’est poursuivi pendant près de trois heures et demie, et s’est terminé tout juste après 0 h 30, heure locale.

Enfin, le finaliste à deux tournois majeurs, Kevin Anderson, est passé à un point de s’incliner avant de renverser Ilya Ivashka 6-4, 2-6, 4-6, 6-4, 7-6 (8). Et Egor Gerasimov a éliminé Casper Ruud 6-3, 7-6 (6), 1-6, 4-6, 7-6 (6).