Bianca Andreescu envisage de faire son retour tant attendu à la compétition en janvier, en Australie.

Gregory Strong
La Presse Canadienne

L’Ontarienne de 20 ans n’a pas disputé de match en compétition depuis qu’elle s’est blessée à un genou il y a un peu plus d’un an, lors des Finales de la WTA, en Chine.

Être loin des courts pendant si longtemps n’a pas été facile pour moi, mais je suis ravie d’annoncer que je reviendrai en 2021, en commençant par la portion australienne de la saison et les Internationaux d’Australie. Je me sens vraiment bien compte tenu des progrès que j’ai réalisés pendant cette pause, et je suis prête à reprendre la compétition et à faire ce que j’aime.

Bianca Andreescu

Le premier tournoi du Grand Chelem de la saison 2021 doit se mettre en branle le 18 janvier à Melbourne. Les autres tournois préparatoires sur le sol australien en début d’année n’ont pas encore annoncé de dates en raison de la pandémie de COVID-19.

Un porte-parole de l’agence Octagon, qui a transmis un courriel avec la citation d’Andreescu sur ses projets de l’année prochaine, a précisé qu’une décision au sujet des inscriptions pour les tournois en Australie n’avait pas encore été prise. Andreescu n’était pas disponible pour une entrevue.

Un porte-parole du circuit de la WTA a indiqué que le calendrier 2021 était toujours en cours de finalisation et serait probablement publié dans les prochaines semaines.

Andreescu a d’abord révélé ses projets pour les mois à venir lors d’une récente entrevue avec la joueuse française Alizé Lim sur le site tennismajors.com. Dans le cadre d’une vidéo de 20 minutes, Andreescu a confié qu’elle était « en parfaite santé » et a pris le temps cette année pour « tout construire » dans sa vie.

Elle avait laissé entendre l’hiver dernier qu’elle était sur le point de revenir, mais la pandémie a mis le monde du sport sur pause en mars pendant quelques mois. Andreescu a fait savoir en septembre qu’elle prendrait le reste de la saison 2020 pour se concentrer sur sa santé et son entraînement.

Classée au-delà du top 150 avant la saison 2019, Andreescu s’est hissée parmi les 10 meilleures joueuses mondiales l’an dernier après ses titres à Indian Wells, en Californie, à la Coupe Rogers, à Toronto, et aux Internationaux des États-Unis. Elle est devenue la première Canadienne à remporter un tournoi du Grand Chelem en simple.

Andreescu a souvent été ennuyée par des blessures – notamment à un genou et à une épaule – pendant sa carrière. Elle a raté une bonne partie des saisons sur terre battue et sur gazon l’année dernière en raison d’une blessure.

Actuellement classée septième au monde, Andreescu s’est récemment entraînée à Monte-Carlo, où elle a acheté une maison l’année dernière.