(Paris) L’Espagnol Rafael Nadal a défait l’Italien de 19 ans Jannik Sinner en trois manches dans un match de quarts de finale des Internationaux de France qui a pris fin alors qu’il était presque 1 h 30, mercredi matin, à Paris.

Associated Press

Nadal l’a emporté 7-6 (4), 6-4, 6-1 pour atteindre les demi-finales à Roland-Garros pour une 13e fois, un record.

Les matchs peuvent être présentés jusque tard en soirée à Paris cette année parce que c’est la première fois que l’on utilise un éclairage artificiel à Roland-Garros.

« Bien sûr, ce n’est pas idéal de finir un match à 1 h 30 du matin. Mais le problème est la température. C’est trop froid pour jouer. Honnêtement, c’est très, très froid pour jouer au tennis, non ? », a lancé Nadal, ajoutant que c’était un peu dangereux pour le corps de jouer dans ces « très lourdes conditions ».

Le duel entre Nadal et Sinner a commencé aprè 22 h 30 mardi. Il s’agissait du dernier affrontement d’une journée bien remplie sur le court Philippe-Chartrier, où ont eu lieu cinq matchs au lieu de quatre, parce que l’un d’eux avait été reporté à cause de la pluie la veille.

De plus, le début du match entre Nadal et Sinner a été retardé par le marathon de cinq heures et cinq manches entre l’Argentin Diego Schwartzman et l’Autrichien Dominic Thiem.

« Je ne sais vraiment pas pourquoi ils ont placé cinq matchs sur Chatrier aujourd’hui », s’est demandé Nadal. « C’était un risque. »

Nadal, qui n’a pas concédé une seule manche depuis le début du tournoi, compte 12 triomphes à Paris et affiche un dossier en carrière de 24-0 en demi-finale et en finale sur la terre battue de Roland-Garros.

Nadal livrera bataille à Schwartzman, 12e tête de série, vendredi. Nadal a gagné neuf de leurs dix derniers duels, mais Schwartzman a remporté le plus récent, le mois dernier sur la terre battue de Rome.

Plus tôt mardi, Schwartzman est venu de l’arrière pour vaincre Thiem, le champion des Internationaux des États-Unis, le propulsant du même coup vers sa première demi-finale en carrière dans un tournoi du Grand Chelem.

Schwartzman est passé à deux points de baisser pavillon en trois occasions au quatrième set, avant de rebondir et de s’adjuger les quatre derniers jeux pour l’emporter 7-6 (1), 5-7, 6-7 (6), 7-6 (5), 6-2.

« Nous avons tout deux tout donné », a déclaré Thiem, troisième tête de série et un bon ami de Schwartzman.

« La chose, au tennis, est qu’il y a un perdant, un gagnant. Bien que je sois si déçu, je suis quand même heureux pour lui. »

L’Argentin présentait une fiche de 0-3 en quarts de finale d’un tournoi majeur contre Thiem en carrière. L’Autrichien tentait pour sa part de se retrouver dans le carré d’as à Roland-Garros pour la cinquième année consécutive.

« J’étais tellement nerveux », a reconnu Schwartzman. « J’ai vu l’opportunité aujourd’hui. »

Schwartzman aurait pu sceller l’issue de la rencontre bien plus rapidement mardi soir. Il lui manquait deux points pour s’adjuger le deuxième set, puis un point pour gagner le troisième. Thiem a cependant haussé son niveau de jeu en chaque occasion, et il est éventuellement passé à deux points de l’emporter à 6-5 au quatrième set – puis de nouveau au bris d’égalité de cette manche.

Schwartzman a cependant réussi le bris pour prendre les devants 4-2 au cinquième set, après que Thiem a expédié son revers dans le filet. Il a réussi un autre bris pour confirmer son triomphe, après deux amortis ratés de Thiem dans le filet.