(Rome) La Roumaine Simona Halep, tête de série no 1, a remporté lundi pour la première fois le tournoi de tennis de Rome, sur abandon en finale de la tenante du titre, la Tchèque Karolina Pliskova (no 2).

Anthony LUCAS
Agence France-Presse

Pliskova a dû renoncer en début de seconde manche en raison d’une douleur à sa cuisse gauche. « Ça a empiré jour après jour. Ce matin, je me suis même demandé si j’allais jouer, mais vous voulez toujours essayer », a-t-elle expliqué après le match.

Balayée 6-0 au premier set, la Tchèque semblait pourtant se reprendre dans le second et venait même de remporter son premier jeu quand elle s’est dirigée vers Halep pour signifier la fin du match (6-0, 2-1).

PHOTO REUTERS

Karolina Pliskova a abandonné en raison d’une douleur à sa cuisse gauche.

Après deux finales perdues en 2017 et 2018, Halep s’impose pour la première fois sur la terre battue romaine et remporte son troisième tournoi consécutif après Dubaï et Prague, à moins d’une semaine du coup d’envoi de Roland-Garros, exceptionnellement déplacé en automne pour cause de pandémie de coronavirus.

« Quand je suis venue ici la première fois en 2013, j’avais vraiment apprécié et j’avais eu la chance d’aller en demi-finales. C’est depuis que je me suis mise à vraiment bien jouer et finalement, après deux finales, je peux gagner ce titre », s’est félicitée Simona Halep avant la remise du trophée.

« Je veux remercier tout le monde, car le tournoi s’est bien passé, et dans ces conditions ce n’est pas facile. On s’est senti vraiment en sûreté et vraiment bien sur les courts et en-dehors, même si nous sommes restés souvent dans nos chambres. On fait avec, car nous aimons jouer des tournois », a-t-elle souligné. À cause du coronavirus, les joueuses avaient pour consigne de rester à leur hôtel.

Première manche en 20 minutes

Halep, qui a clamé ses ambitions à Rome toute la semaine, avait décidé d’emblée de mettre la pression sur son adversaire avec des frappes précises et appuyées, laissant Pliskova, entrée sur le court avec sa cuisse gauche bandée, souvent loin de la balle.

Pliskova, après avoir déjà perdu son service d’entrée, offrait le 3-0 à Halep sur une double faute. La Roumaine, sur ressorts, sauvait trois balles de bris contre elle sur son jeu de service suivant et s’envolait conquérir une première manche à sens unique, conclue en vingt minutes ! La seconde allait durer encore moins longtemps, au grand dam des spectateurs qui étaient autorisés – dans une limite de 1000 – pour les demies et les finales.

« C’est une grande déception pour moi de ne pas finir le match aujourd’hui, mais Simona, tu es trop forte, il faut être à 100 % pour jouer de bons matchs contre toi, tu as mérité le titre », a déclaré la Tchèque. Laquelle « espère » être rétablie pour Roland-Garros, mais attend d’avoir l’avis des médecins pour évaluer la nature exacte de sa blessure.

« Je sais que ce n’est pas la façon dont tu voulais terminer le tournoi, mais tu as très bien joué cette semaine. Remets-toi bien et bonne chance pour Roland-Garros », lui a répondu Halep.

La Roumaine signe au passage sa 14e victoire consécutive. Cette série avait débuté avant l’interruption des compétitions pour cause de coronavirus avec son titre à Dubaï en février et s’est poursuivie à la reprise avec son succès à Prague en août et maintenant à Rome.

La deuxième joueuse mondiale avait choisi de ne pas participer aux tournois sur dur de New York fin août-début septembre afin notamment de mieux préparer Roland-Garros.