(New York) Le Canadien Denis Shapovalov a franchi le troisième tour des Internationaux des États-Unis, vendredi, en battant l’Américain Taylor Fritz 3-6, 6-3, 4-6, 7-6 (5), 6-2.

Associated Press

Shapovalov, 12e tête de série, a eu besoin de trois heures 26 minutes pour venir à bout de Fritz, 19e tête de série. Il a dû effacer un retard de 2-5 en quatrième manche avant de s’imposer.

« Il était en contrôle, a reconnu Shapovalov. Puis j’ai vu qu’il est devenu un peu plus tendu. »

Fritz, qui est âgé de 22 ans, l’a aussi admis.

« Je jouais bien, je faisais les bonnes choses, tout ce que j’avais à faire, a-t-il dit. J’avais la victoire à portée de main, puis j’ai craqué. »

Shapovalov a réussi 22 as contre 10 fautes directes et a profité de cinq des huit balles de bris qu’il a obtenues. Shapovalov a également réussi 60 coups gagnants contre 33 fautes directes.

PHOTO SETH WENIG, ASSOCIATED PRESS

Taylor Fritz

De son côté, Fritz a été moins opportuniste, profitant de cinq des 15 balles de bris obtenues. Shapovalov ne lui en a toutefois pas consenti lors de la manche ultime.

Fritz a été abandonné par son service lors du cinquième set, plaçant seulement 46 % de ses premières balles en jeu et commettant trois de ses cinq doubles fautes de la rencontre. Il a noté avoir ressenti de la douleur au bas du dos et de la fatigue aux pieds.

« J’ai tenté de tourner la page et me ressaisir au cinquième set, mais il a vite pris le contrôle », a indiqué Fritz.

Au quatrième tour, Shapovalov croisera le fer avec le Belge David Goffin, septième tête de série. Ce dernier a défait le Serbe Filip Krajinovic 6-1, 7-6 (5), 6-4.

Shapovalov en est à sa deuxième participation au quatrième tour d’un tournoi majeur. Il avait atteint cette étape en 2017 à Flushing Meadows.

Il ne s’est pas rendu la tâche facile jusqu’ici, alors qu’il a disputé 13 des 15 manches possibles lors de ses trois premiers matchs. Shapovalov a aussi complété vendredi soir un match de premier tour double en compagnie de l’Indien Rohan Bopanna commencé jeudi et ils ont gagné 6-2, 6-4 face aux Américains Ernesto Escobedo et Noah Rubin.

Mais Shapovalov n’est âgé que de 21 ans. Et comme il l’a rappelé, son corps n’est pas fatigué puisque le calendrier a été interrompu pendant cinq mois en raison de la pandémie de la COVID-19.

« Nous n’avons jamais pu autant nous reposer, a dit Shapovalov. Tout le monde se sent frais et dispos. »

Pause mystérieuse

Quand Alexander Zverev a finalement pu se présenter sur le terrain vendredi après que le début de son match eut été retardé pour des raisons étranges et inexpliquées, il a eu besoin d’un peu de temps pour se mettre en marche.

Mais quand il a trouvé son rythme de croisière, Zverev, cinquième tête de série, a obtenu son billet pour le quatrième tour. L’Allemand a défait le Français Adrian Mannarino 6-7 (4), 6-4, 6-2, 6-2, dans un duel qui a commencé plus de deux heures et demie plus tard que prévu au stade Louis-Armstrong.

PHOTO FRANK FRANKLIN II, ASSOCIATED PRESS

Alexander Zverev

L’Association de tennis des États-Unis (USTA) a décrit le délai en des termes vagues, affirmant seulement qu’il y avait eu « un dialogue de collaboration avec les responsables de la santé » et que les joueurs avaient été « mis à jour à tout moment ».

L’USTA a ajouté dans une déclaration qu’aucun autre détail sera fourni en raison de « la sensibilité des problèmes médicaux en cause ».

Zverev a cependant lié l’affaire au statut de Mannarino parmi les sept joueurs soumis à des restrictions supplémentaires pendant le tournoi en raison de leur contact avec le Français Benoît Paire, qui a été déclaré positif à la COVID-19.

« On m’avait dit que les chances que nous allions jouer étaient très minces. […] J’attendais d’en savoir plus », a raconté Zverev, indiquant que le gouvernement new-yorkais a été impliqué et ne voulait pas que Mannarino puisse jouer.

« Je suis content qu’il ait pu jouer, mais j’ai eu besoin d’un peu de temps pour me délier les jambes. »

PHOTO FRANK FRANKLIN II, ASSOCIATED PRESS

Novak Djokovic

De son côté, le favori Novak Djokovic n’a pas perdu de temps sur le terrain, se débarrassant de l’Allemand Jan-Lennard Struff, 28e tête de série, 6-3, 6-3, 6-1 en une heure 42 minutes.

Djokovic n’a placé que 63 % de ses premières balles de service en jeu, mais a réussi 34 coups gagnants contre 23 fautes directes, en plus de briser cinq fois le service de son rival.

Pendant ce temps, Struff a commis 32 fautes directes et réussi 23 coups gagnants. Il n’a pas profité des quatre balles de bris qu’il a obtenues.

En ronde des 16, Djokovic sera opposé à l’Espagnol Pablo Carreno Busta, 20e tête de série.

En soirée, Borna Coric (no 27) a effacé six balles de match et il est venu de l’arrière pour vaincre Stefanos Tsitsipas (no 4).

La victoire de Coric 6-7 (2), 6-4, 4-6, 7-5, 7-6 (4) était sa deuxième de suite à nécessiter cinq sets et plus de quatre heures de jeu.

En retard 5-1 en quatrième manche, Coric a brisé le service de Tsitsipas à trois reprises, résistant à six balles de bris.

Coric revenait d’une victoire en cinq sets face à Juan Ignacio Londero. Il croisera maintenant le fer avec Jordan Thompson, qui a atteint le quatrième tour d’un tournoi du Grand Chelem pour une première fois en carrière.

Corentin Moutet et Alejandro Davidovich Fokina ont également accédé au quatrième tour, vendredi.