(New York) Kei Nishikori, le finaliste des Internationaux des États-Unis en 2014, a reçu un diagnostic négatif à la COVID-19 après en avoir reçu deux autres positifs, et il a tout de même décidé de se retirer du tournoi du Grand Chelem qui se mettra en branle la semaine prochaine.

Associated Press

Nishikori a écrit mercredi sur son application mobile qu’il est prêt à reprendre « lentement » ses activités — mais pas à disputer des matchs de cinq manches à plein régime.

Les Internationaux des États-Unis, qui se dérouleront sur le ciment à Flushing Meadows, se termineront le 13 septembre. Le circuit de l’ATP se déplacera ensuite sur la terre battue européenne, avec la présentation de quelques tournois préparatoires avant la tenue des Internationaux de France à compter du 27 septembre.

Deux faux positifs

Nishikori avait indiqué vendredi dernier qu’il avait reçu un diagnostic positif à la COVID-19 pour la deuxième fois, et qu’il ressentait des « symptômes bénins ».

Le tennisman japonais âgé de 30 ans s’est hissé au quatrième rang mondial avant de se retrouver présentement au 31e, ce qui lui aurait néanmoins permis d’être une des têtes de série aux Internationaux des États-Unis.

Nishikori a baissé pavillon en finale à Flushing Meadows en 2014 devant Marin Cilic, et il s’est aussi retrouvé dans le carré d’as à New York en 2016 et 2018.