(New York) L’Argentin Guido Pella, retiré du tableau du Masters 1000 de Cincinnati par les organisateurs, car son préparateur physique avait été déclaré positif au coronavirus, a annoncé lundi que ce dernier ne l’était finalement pas, après un test revenu négatif, et déploré « une grave erreur ».

Agence France-Presse

Juan Manuel Galvan, « mon préparateur physique a été déclaré négatif et apparemment il n’a jamais eu le virus. Je pense qu’il y a eu une erreur très grave de la part de quelqu’un et j’espère que quelqu’un pourra me donner des explications pertinentes, car ce que j’ai vécu cette semaine a été très difficile », dit le joueur dans une vidéo postée sur son compte Instagram.

Le 35e mondial, mine abattue, affirme également avoir été testé cinq fois (tous se sont révélés négatifs) la semaine passée, tout comme le Bolivien Hugo Dellien, également retiré du tableau, car partageant le même préparateur physique, et son entraîneur José Acasuso.  

« Hier après-midi, ils ont donc testé mon préparateur physique et, ô coïncidence, c’était négatif. Alors, imaginez dans quel état je me suis réveillé », ajoute Pella dans cette vidéo, que vous pouvez regarder et écouter si vous parlez espagnol.

C’est lundi dernier que le test positif de Galvan a contraint la Fédération américaine de tennis (USTA) à retirer du tableau masculin Pella et Dellien qui, selon l’enquête de traçabilité, avaient été en contact « étroit et prolongé » avec lui. Depuis ils observent une quatorzaine imposée.  

Décision critiquée par Novak Djokovic

Cette décision a été critiquée par de nombreux joueurs dont le N.1 mondial Novak Djokovic, qui a fustigé un manque de clarté dans le protocole sanitaire mis en place.

« Il y a quelques semaines, le médecin en chef de l’USTA nous a dit que si un joueur ne partage pas une chambre avec son entraîneur, ou son physio, ou n’importe qui de son équipe qui est infecté, et si ses résultats sont négatifs, il peut toujours participer au tournoi », a expliqué le Serbe face aux journalistes.

« C’est pourquoi beaucoup de joueurs sont bouleversés, y compris moi-même, quand je vois que Pella et Dellien sont traités de cette manière », a-t-il ajouté.  

L’USTA, pour sa part, a argué que les exclusions de Pella et Dellien étaient conformes aux recommandations du Centre de prévention et de contrôle des maladies (CDC).

Ces deux joueurs sont censés sortir de quarantaine lundi prochain, date du coup d’envoi des Internationaux des États-Unis, qu’ils espèrent disputer.