(New York) Deux autres joueuses du top 10 mondial — Elina Svitolina et Kiki Bertens — rateront les Internationaux des États-Unis, imitant la no 1 Ashleigh Barty en faisant l’impasse sur ce tournoi du Grand Chelem en raison de la pandémie de coronovirus.

Associated Press

Svitolina, no 5, une Ukrainienne qui a été demi-finaliste à Flushing Meadows il y a un an, a fait savoir sur les réseaux sociaux qu’elle n’est « pas à l’aise de voyager aux États-Unis sans mettre mon équipe et moi-même à haut risque. »

Bertens, no 7, qui est Néerlandaise, a écrit sur Instagram que l’une de ses préoccupations est la nécessité de se placer en quarantaine à son retour en Europe après les Internationaux des États-Unis, qui se dérouleront du 31 août au 13 septembre en l’absence de spectateurs.

PHOTO SARAH STIER, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Kiki Bertens

Les Internationaux de France — où Bertens a atteint les demi-finales en 2016 — doivent se mettre en branle le 27 septembre. Elle veut également disputer le tournoi sur terre battue de Rome avant de se rendre à Paris.

« La situation autour de la COVID-19 est toujours inquiétante et la santé de tous et le contrôle du virus demeurent la priorité », a écrit Bertens.

Le champion en titre Rafael Nadal a également annoncé qu’il ne disputerait pas les Internationaux des États-Unis, citant des inquiétudes au sujet du déplacement en période de pandémie. Roger Federer, à l’écart pour le reste de la saison après deux opérations au genou droit, sera aussi absent.

Stanislas Wawrinka, Fabio Fognini et Gaël Monfils sont parmi les autres têtes d’affiche qui ont renoncé à disputer le tournoi à New York.

Le tennis professionnel a fait une pause en mars en raison de la pandémie. Le circuit féminin a repris cette semaine à Palerme, en Italie; les hommes doivent reprendre l’action plus tard ce mois-ci.