(Charleston) La Canadienne Bianca Andreescu a déclaré forfait pour l’Invitation Credit One Bank.

La Presse canadienne

Peu de temps avant le début du tournoi, les organisateurs ont publié une mise à jour sur l’internet indiquant qu’Andreescu serait remplacée par Caroline Dolehide dans le groupe des 16 joueuses.

L’agence Octogon, qui représente les intérêts d’Andreescu, a expliqué cette décision dans un courriel, mardi après-midi.

« Après avoir soigneusement consulté son équipe, Bianca a déterminé qu’il était un peu prématuré de disputer ce tournoi hors concours. Elle va continuer à consacrer ses efforts à l’entraînement chez elle, avec son équipe, en vue d’un retour complet à la compétition. »

Andreescu, sixième joueuse mondiale et championne des Internationaux des États-Unis en 2019, n’a pas joué depuis qu’elle s’est blessée à un genou tard en octobre, lors des Finales de la WTA disputées en Chine.

L’Ontarienne de 20 ans espérait défendre son titre à Indian Wells, en mars, mais elle a dû déclarer forfait en raison de cette blessure persistante.

Le tournoi a finalement été interrompu par la pandémie de COVID-19 seulement quelques jours après le retrait d’Andreescu. La saison de la WTA a été mise en pause jusqu’au 13 juillet.

L’Invitation Credit One Bank ne fait pas partie des tournois officiels de la WTA. Les Québécoises Eugenie Bouchard et Leylah Annie Fernandez font toujours partie des 16 joueuses à ce tournoi.

« Je suis très excitée de pouvoir jouer des matchs, enfin. Même s’il s’agit seulement d’une compétition par équipe, c’est quelque chose », a déclaré Fernandez, une Lavalloise de 17 ans.

PHOTO MARK BLINCH, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Leylah Annie Fernandez

« J’espère que ce sera bien et que ce sera un pas de plus vers une reprise de la WTA. »

Fernandez a bien amorcé la compétition en battant l’Américaine Emma Navarro, 6-4 et 6-0, dans une reprise de la finale du simple junior féminin des Internationaux de France de 2019, que la Québécoise avait également gagnée.

Classée 209e au début de l’année, Fernandez a fait des bonds de géant pendant les trois premiers mois du calendrier, au point de grimper jusqu’au 118e échelon.

Fernandez a causé une vive surprise en battant la Suissesse Belinda Bencic, alors cinquième au monde, lors d’un match de la Fed Cup disputé en terrain ennemi en février.

Quelques semaines plus tard, elle a atteint sa première finale dans un tournoi de la WTA, à l’Omnium du Mexique. Elle s’est inclinée en trois manches devant la Britannique Heather Watson. La semaine suivante, elle a vaincu l’Américaine Sloane Stephens en huitièmes de finale de l’Omnium de Monterrey.