(Prague) « Je me moque un peu de Roland-Garros » : faute d’Internationaux de France qui auraient dû commencer dimanche dernier, les Tchèques Pétra Kvitova et Barbora Strycova semblent largement se satisfaire du mini-tournoi organisé à Prague après des semaines de confinement.

Agence France-Presse

« J’ai essayé d’effacer de ma mémoire les Internationaux de France de l’an dernier parce que je m’étais blessée deux jours avant le début. Maintenant, je m’en moque un peu et je suis heureuse d’avoir cette possibilité de jouer », mardi et mercredi à Prague, a déclaré Kvitova, double lauréate de Wimbledon (2011, 2014).  

Moi aussi je m’en moque un peu… Je ne me suis pas préoccupée de tennis pendant le confinement. Bien sûr, quand je vais sur les réseaux sociaux et que je vois des photos de moi à Roland-Garos, ça me rappelle des moments et des expériences de l’an passé. Mais c’est aussi le tournoi du Grand-Chelem qui me plaît le moins. Je pense que nous serons bien plus tristes quand viendra le jour où Wimbledon aurait dû être joué.

Barbora Strycova

Si Wimbledon a annoncé l’annulation de son édition 2020 à cause de la pandémie de COVID-19, Roland-Garros a reporté la sienne à la fin du mois de septembre.

PHOTO MICHAL CIZEK, AFP

Les Tchèques Barbora Strycova (à gauche) and Petra Kvitova lors d’une conférence de presse masquée à Prague, la veille de la Coupe du président de l’Association de tennis tchèque, le 25 mai 2020. Il s’agit d’un tournoi à hui clos destiné à générer des fonds pour les victimes de la COVID-19.

Les circuits professionnels masculin (ATP) et féminin (WTA) sont à l’arrêt depuis la mi-mars et au moins jusqu’à la fin juillet, mais de petits tournois d’exhibition commencent à s’organiser, comme la semaine dernière en Floride, cette semaine en République tchèque et prochainement dans les Balkans, pour permettre aux joueurs et joueuses de retrouver un peu le goût de la compétition.

« Le plus difficile sera de retrouver le rythme, car ça fait très longtemps que nous n’avons plus joué de match. J’espère que personne ne s’attend à du grand tennis parce qu’il est possible qu’il n’y en ait pas », a commenté Kvitova (30 ans), qui sera la mieux classée des 8 joueuses en lice après le forfait de Karolina Pliskova en raison de douleurs au dos.

« Ca ne sera pas comme un vrai tournoi, il n’y aura pas de points (ATP) à gagner, pas de public. Mais évidemment nous avons hâte de refaire des matchs et nous essaierons de jouer notre meilleur tennis », a souligné son compatriote Jiri Vesely (65e mondial), qui sera le mieux classé des huit joueurs du tableau masculin.