(St. Petersburg) Bianca Andreescu a de nouveau été récompensée pour sa saison exceptionnelle, mercredi.

Associated Press

Deux jours après avoir remporté le trophée Lou Marsh, remis à l’athlète de l’année au Canada, l’Ontarienne a reçu le titre de révélation de l’année sur le circuit de la WTA.

Cet honneur est octroyé annuellement à une joueuse qui a percé le top 100 mondial ou qui a connu ses premiers succès au cours de la saison. La joueuse originaire de Mississauga a notamment battu l’Américaine Serena Williams en finale des Internationaux des États-Unis l’automne dernier, obtenant du même coup son premier titre majeur en carrière.

Andreescu a obtenu 67 % des votes de la part des membres des médias.

Par ailleurs, Ashleigh Barty a obtenu le titre de joueur par excellence de la WTA en 2019.

L’Australienne a reçu ce titre après avoir terminé au premier rang du classement mondial et avoir acquis — elle aussi — son premier titre du Grand Chelem en carrière aux Internationaux de France.

Barty a décroché quatre titres au total, et elle fut la seule joueuse à atteindre la deuxième semaine d’activités dans chacun des quatre tournois majeurs cette saison. L’Australienne a aussi dominé le circuit féminin avec 57 victoires.

Son entraîneur, Craig Tyzzer, a pour sa part reçu le titre d’entraîneur de l’année sur le circuit de la WTA.

Parmi les autres joueuses qui ont été récompensées pour leur saison se trouvent l’Américaine Sofia Kenin (joueuse qui s’est la plus améliorée), la Suissesse Belinda Bencic (joueuse qui a effectué le plus beau retour au jeu), ainsi que la Hongroise Timea Babos et la Française Kristina Mladenovic (équipe de double de l’année).

— Avec La Presse canadienne