(Perth) Kristina Mladenovic a servi de source d’inspiration et la France a mis la main sur la Fed Cup après une victoire serrée de 3-2 contre l’Australie en finale, dimanche.

Tristan Lavalette
Associated Press

Mladenovic a fait équipe avec Caroline Garcia pour vaincre Ashleigh Barty et Samantha Stosur 6-4, 6-3 lors du décisif match de double au Perth Arena. Elle a fourni un effort herculéen sur le court en plein air après avoir causé la surprise plus tôt dans la journée en disposant de Barty, no 1 mondiale, lors d’un match à suspense qui a permis à la France de prendre les devants 2-1.

La saison remarquable de Barty, victorieuse à Roland-Garros, s’est ainsi conclue sur une note décevante une semaine après sa victoire historique aux Finales de la WTA, qui lui a valu une bourse de 4,42 millions US.

Mladenovic et Garcia, anciennes championnes de double aux Internationaux de France, ont réussi trois bris pour offrir à la France son troisième titre à la Fed Cup et le premier depuis 2003.

C’était une revanche pour Mladenovic et Garcia, qui avaient perdu le match décisif en double contre la République tchèque lors de la finale en 2016.

« C’est très émouvant de partager cela avec [Garcia] après l’échec en finale il y a trois ans, a avoué Mladenovic. Nous voulions juste prendre cette petite revanche pour nous. »

La capitaine australienne Alicia Molik espérait que son équipe pourrait rebondir après avoir perdu leurs neuf derniers matchs décisifs depuis le dernier triomphe en 1974.

« Nous utiliserons cette expérience comme élément de motivation pour l’avenir », a-t-elle expliqué.

Auparavant, Ajla Tomljanovic, 51e joueuse mondiale, s’est ressaisie après une performance décevante à ses débuts à la Fed Cup dans le camp de l’Australie, samedi, face à Mladenovic, lorsqu’elle a obtenu une victoire de 6-4 et 7-5 aux dépens de Pauline Parmentier en une heure et 33 minutes.

« Je suis vraiment contente d’avoir obtenu une deuxième chance et d’avoir gagné », a déclaré Tomljanovic.

Le capitaine de la France, Julien Benneteau, a choisi la vétérane Parmentier au lieu de Garcia, ancienne no 4, qui n’a pas gagné le match contre Barty, samedi.

L’Australienne a manqué de constance avec sa première balle de service mais Parmentier, 122e joueuse mondiale, n’a pas réussi à en tirer profit et c’est Tomljanovic qui a réussi le bris décisif au 10e jeu pour enlever la première manche.

La joueuse de 26 ans a gardé son sang-froid à la deuxième manche et a obtenu le bris décisif au 12e jeu pour garder en vie les espoirs de l’Australie de mettre fin à sa disette de 45 ans.

Dimanche lors du premier simple, Mladenovic a eu raison de Barty grâce à une performance à couper le souffle, 2-6, 6-4, 7-6 (1).

En avril, une version renouvelée de la Fed Cup mettra aux prises 12 équipes sur une période de six jours dans un tournoi doté d’une bourse de 18 millions sur les courts en terre battue à Budapest, en Hongrie.