Le Canadien Denis Shapovalov, finaliste malheureux du Masters de Paris, s’est hissé au 15e rang du classement mondial de l’ATP, dont la dernière mouture a été publiée lundi.

La Presse canadienne

Le tennisman de 20 ans, qui s’est incliné devant Novak Djokovic à Paris, a ainsi gagné 13 places pour établir un sommet personnel.

Son compatriote Félix Auger-Aliassime, ennuyé par une blessure à la cheville, a quant à lui glissé de deux rangs pour se retrouver en 21e place.

Milos Raonic est demeuré en 32e place, tandis que Brayden Schnur a fait un bond de six places jusqu’au 93e échelon.

Malgré sa victoire du week-end, Djokovic n’a pas pu conserver le premier rang mondial, alors qu’il a été doublé par l’Espagnol Rafael Nadal.

Pour Nadal, qui s’est retiré du Masters de Paris avant d’affronter Shapovalov en demi-finales, il s’agit d’une huitième ascension au sommet du classement de l'ATP, exactement un an après l’avoir quitté. À 33 ans, il devient le deuxième plus vieux tennisman à occuper le sommet mondial depuis 1973, soit depuis que le Suisse Roger Federer a regagné le sommet à l’âge de 36 ans, en 2018.

Nadal tentera de terminer l’année au premier rang du classement pour la cinquième fois de sa carrière. Il a réussi l’exploit en 2008, 2010, 2013 et 2017.

Le reste du top 5 est demeuré inchangé, avec dans l’ordre Federer, le Russe Daniil Medvedev et l’Autrichien Dominic Thiem.

Chez les dames, Bianca Andreescu, qui s’est retirée des Finales de la WTA au premier tour en raison d’une blessure au genou gauche, a glissé d’une place au cinquième rang du classement de la WTA.

Andreescu est l’unique représentante canadienne au sein du top 100. Sa plus proche compatriote, Leylah Fernandez, pointe au 209e rang après un bond de 33 places. Eugenie Bouchard suit au 224e échelon, après une chute de quatre rangs.