(Shanghai) Denis Shapovalov a pris la mesure de Frances Tiafoe 6-4, 6-2 au Masters de Shanghai, lundi, mettant la table pour un duel de deuxième tour contre le champion en titre Novak Djokovic.

Associated Press

Le premier jeu du match s’est prolongé pendant 15 minutes avant que Tiafoe ne préserve son service, puis Shapovalov a pris le contrôle de la rencontre avec un bris au premier set — et deux autres au deuxième.

« Le début du match a été très important, et j’ai tenté de l’entamer sur les chapeaux de roue, a confié Shapovalov. Je crois que ce premier jeu m’a permis de donner le ton à la rencontre. »

Shapovalov, le 36e joueur mondial, a déjà croisé le fer avec Djokovic à deux reprises cette saison.

Il a contraint le Serbe à négocier quatre sets au troisième tour des Internationaux d’Australie, avant de gagner seulement quatre jeux au deuxième tour du Masters de Rome.

« Il m’a battu deux fois, donc je n’ai rien à perdre. Je vais seulement me présenter sur le terrain et profiter du moment, a évoqué Shapovalov. Je vais tout donner ce que j’ai.

« Ce sera évidemment très difficile, mais je joue bien présentement et je crois que j’ai une chance de le battre. »

Son compatriote, Vasek Pospisil, a pour sa part surpris l’Argentin Diego Schwartzman 7-6 (2), 6-2 au premier tour. Le Vancouvérois affrontera au deuxième tour le Portugais Joao Sousa.

Quant à Félix Auger-Aliassime, il affrontera le Kazakh Alexander Bublik au premier tour mardi.

Entre-temps, Andy Murray a poursuivi sa rééducation à la suite d’une blessure en signant une victoire au premier tour.

PHOTO NOEL CELIS, AGENCE FRANCE-PRESSE

Andy Murray

L’ex-numéro 1 mondial a évincé Juan Ignacio Londero 2-6, 6-2, 6-3, ce qui lui a permis d’enregistrer une cinquième victoire depuis qu’il a été opéré à la hanche droite en janvier.

Le détenteur de trois titres du Grand Chelem a connu des ennuis en début de match, mais il a éventuellement retrouvé son aplomb et malmené l’Argentin.

« Cette surface de jeu est de loin la plus rapide depuis que j’ai recommencé à jouer. Elle m’a donné beaucoup de fil à retordre en début de rencontre, a reconnu Murray. Mon synchronisme était mauvais. J’avais l’impression d’être toujours en retard, et il dictait essentiellement le rythme des échanges. J’ai finalement retrouvé mon synchronisme au deuxième set, ce qui m’a permis d’appliquer davantage mon plan de match. »

Murray présente une fiche de 5-6 depuis son retour au jeu. Il a gagné son premier match de simple il y a deux semaines à Zhuhai, en Chine, avant d’atteindre les quarts de finale de l’Omnium de Chine à Pékin la semaine dernière.

Murray affrontera l’Italien Fabio Fognini, qui a aisément disposé de l’Américain Sam Querrey 6-4, 6-2.