(Pékin) Après un quart de finale palpitant à l’Omnium de Pékin, Bianca Andreescu et Naomi Osaka se sont fait l’accolade au filet et ont échangé quelques compliments.

La Presse canadienne

Ce pourrait être le premier de nombreux moments semblables entre deux des meilleures joueuses du tennis féminin.

La Canadienne Andreescu a finalement vu sa séquence de 17 victoires, un sommet cette saison au circuit féminin, prendre fin à la suite d’une défaite de 5-7, 6-3 et 6-4 aux dépens de la Japonaise Osaka.

« Je viens de lui dire qu’elle était une excellente joueuse. Elle m’a dit "la même chose" et que nous allons jouer l’une contre l’autre souvent, ce qui, j’espère, n’arrivera pas », a déclaré Osaka avec un petit rire quand on lui a demandé la teneur de sa conversation avec Andreescu au filet à l’issue de leur première confrontation en carrière.

Osaka, classée quatrième au monde, est revenue de l’arrière après avoir cédé un bris lors des deuxième et troisième manches pour mettre fin à trois séquences de l’Ontarienne de 19 ans.

En plus de la fin de sa série de victoires, Andreescu a subi sa première défaite en neuf matchs cette saison contre une joueuse du top 10 mondial et a aussi vu sa séquence de 13 victoires consécutives en trois manches se terminer.

« Pour moi, c’était très stressant, a déclaré Osaka, âgée de 21 ans, à propos d’un match qui a duré presque deux heures et 15 minutes.

« Je suis heureuse que cela ait été divertissant pour tout le monde. Jouer contre elle pour la première fois était vraiment spécial. Je pense que le match a été à la hauteur des attentes. »

Osaka a scellé sa victoire avec son 10e as à sa troisième balle de match.

Le match Andreescu-Osaka a mis en vedette les gagnantes des trois dernières manches du Grand Chelem sur surface dure — Andreescu a remporté les Internationaux des États-Unis cette année, tandis qu’Osaka a remporté les Internationaux d’Australie et le tournoi américain en 2018.

« Je n’arrêtais pas de me dire de me battre et que j’aurais des occasions, a poursuivi Osaka. Heureusement, c’est ce qui s’est passé. »

Osaka affrontera la Danoise Caroline Wozniacki, 16e tête de série et championne en titre, en demi-finale, samedi.

L’autre demi-finale de l’épreuve opposera l’Australienne Ashleigh Barty, no 1 mondiale, à la Néerlandaise Kiki Bertens, no 8.

Barty a atteint les demi-finales en battant Petra Kvitova 4-6, 6-4, 6-3.

Malgré sa défaite, Andreescu pourrait grimper au quatrième rang — un record absolu pour une Canadienne — au cinquième rang ou rester sixième la semaine prochaine, selon la suite du tournoi.

Si Osaka remporte sa demi-finale, Andreescu ne pourrait être mieux classée que cinquième la semaine prochaine. Si Osaka l’emporte en demi-finale et que Bertens gagne le tournoi, Andreescu resterait au sixième rang.

Départ canon

Andreescu a entrepris ce match en force, brisant le service de la Japonaise dès le premier jeu. Elle a remis ça au cinquième et elle s’est emparée d’une avance de 5-1.

Mais Osaka a haussé son niveau d’intensité dès le jeu suivant et s’est offert deux bris pour revenir à égalité 5-5. Elle a toutefois ouvert la porte à sa rivale après avoir pris l’avance 30-0 avec des fautes directes et la Canadienne en a profité pour obtenir son troisième bris de la manche. À sa troisième tentative, elle a servi pour le match et a enlevé la première manche.

Andreescu a pris les devants 3-1 à la deuxième manche grâce à un autre bris mais la Japonaise a mis de plus en plus de pression. Elle a d’ailleurs enlevé les cinq jeux suivants et la manche, profitant des fautes directes de son adversaire — neuf fautes directes pour sept coups gagnants.

Andreescu a bien entrepris la manche décisive, s’offrant le premier bris grâce à des retours imparables. Mais Osaka a immédiatement effacé le bris et recollé à 3-3. La Japonaise a réussi un autre bris au neuvième jeu et elle a conclu sa victoire au service.

Défaite de Murray

PHOTO NOEL CELIS, AGENCE FRANCE-PRESSE

Andy Murray

Plus tôt, le parcours d’Andy Murray à Pékin avait pris fin.

L’ancien no 1 mondial, qui a gagné deux matchs d’affilée en simple pour la première fois depuis qu’il a été opéré à la hanche en janvier, s’est incliné face au favori Dominic Thiem 6-2, 7-6 en quarts de finale.

Thiem a réussi le bris aux dépens de Murray, âgé de 32 ans, dès le premier jeu du match, mais le Britannique lui a donné du fil à retordre à la deuxième manche, mettant à l’épreuve le sang-froid de son jeune adversaire.

Karen Khachanov a pour sa part vaincu Fabio Fognini 3-6, 6-3, 6-1.