(New York) La Belge Elise Martens, 26e mondiale, a mis un terme en 8es de finale de l’US Open au parcours de Kristie Ahn, 141e et bénéficiaire d’une wild card, qu’elle a écartée sans ménagement 6-1, 6-1.

Agence France-Presse

Mertens n’avait plus atteint les quarts de finale d’un tournoi du Grand Chelem depuis l’Open d’Australie 2018, où elle s’était même hissée jusqu’aux demies.

«J’espère bien aller plus loin!», a lancé la Belge de 23 ans au public du court Louis-Armstrong où le toit avait été rouvert pour ce match après une journée pluvieuse.

AP

Kristie Ahn

À 27 ans, Ahn n’avait encore jamais passé le moindre tour en Grand Chelem avant cet US Open.

Elle avait joué pour la première fois le grand tableau de l’US Open en 2008 et ne s’est jamais qualifiée depuis.

Cette année, elle a donc bénéficié d’une «wild card» à laquelle elle a fait honneur, tout comme sa compatriote Coco Gauff (140e), seule autre joueuse invitée à avoir atteint le 3e tour… mais pas les 8es.

Diplômée en sciences à l’université de Stanford, Ahn a atteint son meilleur classement WTA le 15 janvier 2018 lorsqu’elle pointait au 105e rang mondial.