(New York) La Canadienne Bianca Andreescu a défait la Danoise Caroline Wozniacki 6-4, 6-4, samedi, et a atteint le quatrième tour des Internationaux des États-Unis.

La Presse canadienne

L’Ontarienne âgée de 19 ans a gagné la première manche en 40 minutes, puis a gaspillé une avance de 3-0 en deuxième manche avant de s’imposer.

« C’est très stimulant, a dit Andreescu. C’est la première fois que je chemine aussi loin dans un tournoi majeur. »

Il s’agissait du deuxième duel entre Andreescu et Wozniacki cette saison.

Andreescu avait aussi eu l’avantage sur l’ancienne no 1 au monde en janvier à Auckland, quand elle était 152e. Il s’agissait alors d’une première victoire en carrière pour Andreescu contre une joueuse du top 10 (Wozniacki était troisième). Elle en a depuis ajouté six à son palmarès.

Cette fois, Andreescu était la favorite, elle qui est 15e tête de série à New York. Wozniacki a glissé au 19e rang mondial.

« Elle a eu une grosse année, les joueuses la connaissent maintenant, a confié Wozniacki. [Samedi] ce n’était pas facile de servir à cause du soleil, mais elle aussi devait composer avec ça. Elle joue très bien. Elle peut avoir recours à plusieurs atouts dans son jeu. »

En matinée, Andreescu a croisé la surprenante Coco Gauff, qui sera en vedette en soirée, face à Naomi Osaka. Elles se sont chaudement saluées,

« C’était la première fois que je la voyais en personne, a dit la jeune Canadienne. Je l’ai félicitée et lui ait dit de continuer comme ça. La NextGen est là. »

Lors du quatrième tour, Andreescu affrontera l’Américaine Taylor Townsend, qui a défait la Roumaine Sorana Cirstea 7-5, 6-2.

Townsend a surpris la quatrième tête de série Simona Halep plus tôt cette semaine. Elle occupe présentement le 116e échelon mondial.

Denis Shapovalov a quant à lui offert toute une performance mais a dû s’avouer vaincu face au Français Gaël Monfils, 13e mondial. Le Français l’a emporté au terme de cinq manches âprement disputées de 6-7(5), 7-6(4), 6-4, 6-7(6), 6-3.

Osaka ramène Gauff sur terre

La tenante du titre Naomi Osaka s’est qualifiée samedi pour les huitièmes de finale en mettant fermement un terme aux espoirs de la jeune américaine Coco Gauff (140e mondiale à 15 ans), éliminée 6-3, 6-0 en 1 h 05.

« Je n’avais plus été aussi concentrée depuis l’Australie. Désolée, Coco, que ce soit tombé ce soir », a déclaré la N.1 mondiale qui avait enchaîné les titres à Flushing Meadows en 2018 puis à Melbourne en 2019 avant de connaître une saison plus mitigée.

PHOTO DON EMMERT, AGENCE FRANCE-PRESSE

Coco Gauff et Naomi Osaka

Elle a connu un début de tournoi laborieux puisqu’il lui a fallu trois sets et 2 h 30 pour écarter la Russe Anna Blinkova (84e).

Au prochain tour, la Japonaise dont le trône mondial est menacé à Flushing Meadows affrontera la Suissesse Belinda Bencic (12e) qui a profité du forfait de son adversaire du 3e tour Anett Kontaveit, malade.

Gauff s’est fait un nom et une place dans le cœur des Américains en atteignant les huitièmes de finale à Wimbledon en battant notamment Venus Williams au 1er tour.

Samedi, en pleurs, elle a été réconfortée sur le court par Osaka qui lui a demandé de rester avec elle pour l’entrevue. « C’est mieux que d’aller pleurer sous la douche », lui a-t-elle dit.

S’en est suivi un moment où les deux joueuses en proie à une intense émotion et en pleurs toutes les deux se sont échangé remerciements et compliments.

« Naomi m’a demandé de rester mais je ne voulais pas parce que je savais que j’allais pleurer tout le temps », a commencé par souffler, entre deux sanglots, la favorite du public.

« C’était génial et je vais beaucoup apprendre de ce match », a-t-elle conclu en remerciant encore son adversaire.

En prenant la parole, Osaka a elle-même eu ses premiers mots étranglés par l’émotion.

« Je ne suis pas un mentor. Vous avez élevé une immense joueuse. Coco, tu es géniale », a-t-elle lancé à l’adresse du clan de Gauff.