(New York) Roger Federer a échappé un set avant de l’emporter 3-6, 6-2, 6-3 et 6-4 contre Dazir Dzumhur, mercredi, atteignant ainsi la troisième ronde des Internationaux des États-Unis.

Associated Press

Troisième tête de série, le Suisse a gagné en deux heures et 23 minutes face au Bosnien, classé 99e au monde.

Dzumhur a commis huit doubles fautes, dont une qui a valu le deuxième set au gagnant de 20 tournois du Grand chelem.

Federer a pris l’élan déterminant grâce à un bris qui lui donnait les devants 2-1 au dernier set.

Auteur de 16 as et cinq bris, Federer aura comme prochain rival Lucas Pouille ou Daniel Evans.

Federer a triomphé cinq fois à Flushing Meadows-cinq fois d’affilée, à compter de 2004.

PHOTO MICHAEL OWENS, ASSOCIATED PRESS

Kei Nishikori

Il en est à sa 19e présence à l’événement et pour la première fois, il a perdu le premier set à ses deux premières rencontres. Mais il n’est pas du genre à se faire du souci avec ça.

« Ça ne peut aller qu’en s’améliorant-ce qui dans le fond est très encourageant », a dit le Suisse de 38 ans.

Lundi, Sumit Nagal a gagné la première manche avant de s’incliner en quatre sets. L’Indien est 190e au monde.

« Je ne sais pas vraiment quoi dire à ceux qui demandent,’comment allez-vous corriger ça ?’, a dit Federer. Je ne sais pas trop. Retourner à la base. Refaire les mêmes choses, en espérant un meilleur résultat.

“Je ne pense pas qu’il y ait vraiment un secret pour avoir un bon début de match. Il faut bien s’échauffer, être prêt mentalement et ne pas sous-estimer votre adversaire. J’ai fait tout ça. Vous me connaissez, je vais toujours procéder comme ça. »

La pluie soutenue a forcé le report de la grande majorité des matchs. Certains ont été maintenus sur les terrains où il y a un toit, les stades Arthur Ashe et Louis Armstrong.

En soirée, le favori Novak Djokovic, de la Serbie, a gagné 6-4, 7-6 (3) et 6-1 contre Juan Ignacio Londero, de l’Argentine.

Champion en titre, Djokovic était ennuyé à l’épaule gauche lors des deux premiers sets, recevant souvent des traitements.

PHOTO ROBERT DEUTSCH, USA TODAY SPORTS


Novak Djokovic

Djokovic a comblé un retard de 0-3 en deuxième manche. Il a fini le match avec neuf bris et sept as.

Djokovic pourrait devoir se mesurer à Federer en demi-finales. Le mois dernier, à Wimbledon, le Serbe a eu le dernier mot au bris d’impasse en cinq sets, en finale.

Kei Nishikori, septième tête de série, a vaincu l’Américain Bradley Klahn 6-2, 4-6, 6-3, 7-5.

Nishikori, finaliste du tournoi en 2014, a misé sur son jeu en fond de terrain et sa mobilité contre Klahn, un puissant cogneur jadis champion de la NCAA, avec Stanford.

« Je ne suis pas resté assez agressif, a dit Nishikori. Ça m’a coûté une manche. »

Le Japonais n’a réussi que la moitié de ses premières balles au service et a commis une double faute alors qu’il disposait d’une balle de bris contre Klahn, qui a effacé un déficit de 5-1 pour créer l’égalité au quatrième set.

En fin de rencontre, Nishikori a laissé filer quatre balles de match avant de sceller l’issue de la rencontre. Il a évité d’être la plus récente victime parmi le top 12 mondial, dont la moitié a déjà plié bagage.

Nishikori affrontera au troisième tour le Chilien Cristian Garin ou l’Australien Alex de Minaur.