(New York) L’Espagnol Rafael Nadal a facilement franchi le premier tour des Internationaux des États-Unis, mardi, tandis que deux membres de la génération cherchant à faire tomber la vieille garde du tennis masculin ont vu leur parcours prendre fin de manière prématurée.

Associated Press

Nadal a défait l’Australien John Millman 6-3, 6-2, 6-2.

Invaincu au cours de sa carrière lors de la première ronde des Internationaux des États-Unis, Nadal n’a jamais été inquiété face à Millman, qui avait surpris Roger Federer au quatrième tour l’an dernier à Flushing Meadows. Cependant, l’Australien classé 60e au monde n’a pas été en mesure de rivaliser avec Nadal en fond de terrain.

L’Espagnol a mis un terme au match en cognant un magnifique coup gagnant.

Au prochain tour, Nadal affrontera un autre Australien, Thanasi Kokkinakis. Ce dernier est classé 203e au monde et a bénéficié d’une invitation pour participer au tournoi.

Pour leur part, Dominic Thiem et Stefanos Tsitsipas ont été victimes de revers surprises, mardi.

Thiem, quatrième tête de série, a été battu 6-4, 3-6, 6-3 et 6-2 par Thomas Fabbiano.

Classé 87e, l’Italien a battu l’Autrichien en deux heures et 26 minutes, grâce notamment à quatre bris. Thiem en a signé un seul, en plus de commettre 28 fautes directes dans les deux dernières manches.

Fabbiano ne s’est jamais rendu au-delà du troisième tour en Grand chelem. Son prochain rival sera le Kazakh Alexander Bublik, 75e à l’ATP.

Tsitsipas aura lui aussi fait une brève présence, alors que le Russe Andrey Rublev l’a vaincu 6-4, 6-7 (5), 7-6 (7), 7-5.

Huitième tête de série, Tsitsipas avait vaincu Federer en Australie, où il a atteint les demi-finales. À Roland-Garros, il s’est rendu au quatrième tour. Mais à Wimbledon et maintenant à New York, le jeune Grec a été défait à sa première rencontre.

Rublev a gagné en trois heures et 58 minutes, malgré la vingtaine d’as de Tsitsipas. Le Russe a obtenu cinq des huit bris.

« C’est le genre de victoire qui donne confiance, parce que Stefanos est un joueur exceptionnel », a dit Rublev, qui aura Gilles Simon comme prochain rival.

Plus tôt ce mois-ci, Rublev a été le tombeur de Federer à Cincinnati.

Alexander Zverev a eu raison du Moldave Radu Albot 6-1, 6-3, 3-6, 4-6 et 6-2.

L’Allemand a eu besoin de trois heures et 13 minutes. Jeudi, il trouvera sur sa route Frances Tiafoe, victorieux 6-2, 6-3 et 1-2 face au Croate Ivo Karlovic, qui s’est retiré à cause de problèmes au dos.

Tiafoe a 21 ans, Karlovic 40. Ce dernier s’était décommandé de la Coupe Rogers à Montréal, justement à cause d’ennuis au dos.

Un autre Croate soit Marin Cilic, champion du tournoi en 2014, s’est imposé 6-3, 6-2 et 7-6 (8) devant Martin Klizan, un Slovaque. Cilic a inscrit 17 as et quatre bris.

L’Américain John Isner, 14e tête de série, a obtenu 29 as et 55 coups gagnants, l’emportant 6-3, 6-4 et 6-4 face à Guillermo Garcia-Lopez, de l’Espagne.

Tennys Sandgren, des États-Unis, a signé toute une remontée pour écarter le Français Jo-Wilfried Tsonga : 1-6, 6-7 (2), 6-4, 7-6 (5), 7-5. Sandgren a obtenu son deuxième bris à 5-5 au dernier set.