Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic ont remporté 53 titres du Grand Chelem depuis 16 ans, dont les 12 derniers, et ils sont encore largement favoris cette année pour se disputer la fameuse Coupe remise au champion depuis 1887.

Michel Marois Michel Marois
La Presse

La hiérarchie du tennis masculin est donc très stable, mais elle est bousculée chaque année à Wimbledon. Les organisateurs établissent en effet la liste des têtes de série en fonction du classement mondial, mais aussi des résultats passés des joueurs sur le gazon.

Cette année, Roger Federer et Kevin Anderson en bénéficient – passant respectivement du 3e au 2e et du 8e au 4e rang –, alors que Rafael Nadal, Dominic Thiem ou Alexander Zverev reculent tous d’une place. L’Espagnol, qui pourrait devoir vaincre ses deux principaux rivaux s’il espère remporter un troisième titre à Wimbledon, s’en est d’ailleurs plaint plus tôt cette semaine.

L’expérience démontre toutefois que la hiérarchie est vraiment différente, que des joueurs comme Anderson, Milos Raonic, Marin Cilic ou John Isner ont de meilleures chances d’atteindre les quarts de finale que la plupart de ceux qui les devancent au classement de l’ATP.

Et Nadal lui-même, qui a atteint les demi-finales l’an dernier, n’avait auparavant pas dépassé le quatrième tour depuis 2012. Thiem ou Zverev n’ont quant à eux jamais franchi cette étape.

Marquer l’histoire

Un autre classement masculin retiendra l’attention cette année : celui des titres majeurs en carrière. À 37 ans, Federer trône au sommet avec 20 titres en Grand Chelem, mais Nadal (18) et Djokovic (15), qui sont quatre et cinq ans plus jeunes que lui, ont encore des chances de le devancer.

Si le Suisse remporte un neuvième titre à Wimbledon, il reprendra un petit avantage qui pourrait s’avérer décisif à l’heure des comptes, quand les trois joueurs auront pris leur retraite. Federer en sera à sa 21e présence d’affilée à Wimbledon, un record, et il pourrait devenir le premier joueur de l’histoire à remporter 100 matchs dans un tournoi du Grand Chelem. Sa fiche est actuellement de 95-12 sur le gazon londonien.

Mais si Nadal crée la surprise, il ne sera plus qu’à un titre majeur de Federer. L’Espagnol est aussi habitué aux records puisqu’il a remporté récemment pour la 12e fois le tournoi de Roland-Garros. Sa soif de victoire est toujours aussi grande, même s’il devra se méfier d’un tableau difficile avec notamment un possible rendez-vous au deuxième tour avec Nick Kyrgios.

Et on ne parle pas de Djokovic, qui a tout de même remporté trois des quatre derniers grands tournois et qui défend son titre à Wimbledon. Le Serbe, qui est le favori des parieurs, reste le mal-aimé du « Big Three ». Il a relativement peu joué cette saison, remportant quand même l’Omnium d’Australie et le tournoi de Madrid, et n’a pris part à aucun tournoi officiel depuis Roland-Garros.

Mais c’est souvent dans ces occasions-là que Djokovic est le plus dangereux.

Les têtes de série

1. Novak Djokovic (1) 2. Roger Federer (3) 3. Rafael Nadal (2) 4. Kevin Anderson (8) 5. Dominic Thiem (4) 6. Alexander Zverev (5) 7. Stefanos Tsitsipas (6) 8. Kei Nishikori (7) 9. John Isner (12) 10. Karen Khachanov (9) 11. Daniil Medvedev (13) 12. Fabio Fognini (10) 13. Marin Cilic (18) 14. Borna Coric (14) 15. Milos Raonic (17) 16. Gaël Monfils (15) 17. Matteo Berrettini (20) 18. Nikoloz Basilashvili (16) 19. Félix Auger-Aliassime (21) 20. Gilles Simon (25) 21. David Goffin (23) 22. Stan Wawrinka (19) 23. Roberto Bautista Agut (22) 24. Diego Schwartzman (24) 25. Alex de Minaur (29) 26. Guido Pella (26) 27. Lucas Pouille (28) 28. Benoit Paire (32) 29. Denis Shapovalov (27) 30. Kyle Edmund (31) 31. Laslo Djere (30) 32. Dusan Lajovic (33) Entre parenthèses : classement ATP