Source ID:f06a94f06da63ef79217da0a5cc2019d; App Source:StoryBuilder

Félix Auger-Aliassime s'incline en finale à Lyon

Il s'agissait d'une première défaite à Lyon pour... (PHOTO ANDREAS SOLARO, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Il s'agissait d'une première défaite à Lyon pour Félix Auger-Aliassime, qui y avait remporté les deux dernières présentations d'un important tournoi Challenger, en 2017 et 2018.

PHOTO ANDREAS SOLARO, ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

(LYON) Ce n'est pas encore cette fois que Félix Auger-Aliassime remportera son premier titre sur le circuit de l'ATP. Battu en finale de l'OpenParc de Lyon par le Français Benoît Paire, 6-4, 6-3, le Canadien de 18 ans a fini par payer le prix de tous les efforts livrés au cours d'une semaine de matchs très disputés.

Après des victoires difficiles jeudi et vendredi, contre l'Américain Steve Johnson et le Géorgien Nikoloz Basilashvili, Auger-Aliassime n'avait pas le même mordant en finale, ses déplacements semblaient plus laborieux et il n'a pas trouvé les solutions pour contrer le jeu de son adversaire.

Et Paire, un vétéran de 30 ans qui a remporté son troisième titre en carrière, a livré un match pratiquement sans faute. Le Français n'a jamais laissé Auger-Aliassime trouver son rythme en alternant bien les coups en puissance et les amortis. Il a aussi excellé au service et n'a cédé qu'un bris, sur la seule balle de bris qu'il a accordé.

Il s'agissait d'une première défaite à Lyon pour Auger-Aliassime, qui y avait remporté les deux dernières présentations d'un important tournoi Challenger, en 2017 et 2018. Adopté par le public, qui le soutenait autant que son rival français en finale, le Canadien n'a pas manqué de remercier la foule pour l'accueil chaleureux qu'il a reçu depuis sa première visite dans la ville.

Sa présence en finale, sa deuxième de la saison, permet néanmoins à Auger-Aliassime d'accéder au 22e rang du classement mondial et elle constitue une autre confirmation des extraordinaires progrès accomplis par le Canadien depuis le début de la saison. Encore seulement 108e au classement au début de l'année, Auger-Aliassime a littéralement « décollé » après avoir remporté le match décisif de la rencontre de Coupe Davis entre le Canada et la Slovaquie au début du mois de février. Il a enchaîné avec une première finale en tournoi Masters 500 à Rio, de bonnes performances à Sao Paulo et Indian Wells, puis une première demi-finale en tournoi Masters 1000, à Miami.

En chemin, il s'est offert une première victoire contre un joueur du top 10, Stefanos Tsitsipas, une première victoire contre son ami Denis Shapovalov, et une série de bonnes leçons contre des joueurs tels Rafael Nadal, Alexander Zverev ou Kei Nishikori.

Désormais deuxième joueur canadien derrière Milos Raonic (17e), Auger-Aliassime a profité de sa performance à Lyon pour doubler Shapovalov, mais on n'a pas fini d'entendre parler d'eux !

À Roland-Garros

Auger-Aliassime est évidemment très attendu à Paris, ou débute dimanche le tournoi de Roland-Garros. Ses exploits sont suivis avec attention et ses succès, avec ceux de Bianca Andreescu et Shapovalov, ont valu au tennis canadien les plus grands éloges. Tous les médias spécialisés cherchent à percer les secrets du modèle mis en place par Louis Borfiga et Tennis Canada.

Éliminé en qualifications la saison dernière, Auger-Aliassime est parmi les têtes de série cette année et il affrontera au premier tour l'Australien Jordan Thompson (69e).




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer