Au moins six Canadiens seront du tableau principal de la Coupe Rogers, mais deux d’entre eux devront s’affronter dès le premier tour ! Comme à Wimbledon, Félix Auger-Aliassime affrontera son compatriote Vasek Pospisil, mardi après-midi.

Publié le 3 août 2019
Michel Marois
Michel Marois La Presse

Le jeune Québécois, qui est actuellement 21e mondial, s’était imposé il y a quelques semaines sur le gazon londonien et il avait aussi remporté le premier match entre les deux joueurs, en 2018 à Indian Wells. Pospisil sera néanmoins un adversaire redoutable, même s’il soigne en ce moment une blessure à la main gauche. Par un étrange concours de circonstances, les deux joueurs doivent faire équipe en double.

Battu jeudi au troisième tour du tournoi de Washington, Auger-Aliassime était déjà au stade IGA en fin de journée hier pour une séance d’entraînement sur des courts qu’on dit un peu plus lents que lors de la dernière présentation du tournoi masculin, en 2017.

Le gagnant du duel canadien aura fort à faire puisque les favoris Kevin Anderson (9e) et Karen Khachanov (6e) sont dans leur section immédiate du tableau, tout comme les vétérans Stanislas Wawrinka et Grigor Dimitrov, qui s’affronteront au premier tour.

Denis Shapovalov, demi-finaliste en 2017 devant des partisans qui l’avaient véritablement adopté, a lui aussi hérité d’un tableau difficile. Favori contre le Français Pierre-Hughes Herbert au premier tour, il pourrait ensuite se mesurer au deuxième favori, l’Autrichien Dominic Thiem.

« J’ai un peu l’impression que ma carrière a vraiment décollé ici, il y a deux ans, a rappelé Shapovalov. Je regarde encore les vidéos de mon match contre Nadal, pour revoir comment j’étais à l’époque, pour retrouver cet esprit qui m’inspire.

« J’avais besoin d’une bonne pause après Wimbledon et j’ai préféré faire l’impasse sur le tournoi de Washington afin de bien préparer la Coupe Rogers. Ça m’a permis d’arriver très tôt à Montréal, pour m’entraîner et retrouver cette ambiance que j’aime tant ici. Les gens me reconnaissent dans la rue et c’est toujours très agréable. »

J’ai vraiment hâte de retrouver les spectateurs du stade IGA, de sentir leur énergie.

Denis Shapovalov

En principe, Shapovalov jouera son premier match lundi soir. Milos Raonic devra quant à lui se mesurer d’abord à l’Américain Taylor Fritz, mardi soir, le vainqueur tombant ensuite contre le Grec Stéfanos Tsitsipás, le 3e favori.

Deux autres Canadiens ont reçu des laissez-passer pour le tableau principal. Brayden Schnur (99e) affrontera un qualifié, alors que Peter Polansky se mesurera au vétéran français Gaël Monfils.

Le favori Rafael Nadal a pour sa part hérité d’un tableau favorable.

Voici le tableau théorique des quarts de finale : R. Nadal (1) c. F. Fognini (7), S. Tsitsipás (3) c. K. Nishikori (5), K. Khachanov (6) c. A. Zverev (3), D. Medvedev (8) c. D. Thiem (2)

Bouchard et Andreescu, prise 2

PHOTO JAE C. HONG, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Plus tôt cette année, Eugenie Bouchard et Bianca Andreescu se sont affrontées lors des quarts de finale au tournoi de Newport Beach, en Californie. Andreescu l’avait emporté en deux manches (6-2 et 6-0).

Il y aura aussi un duel canadien au premier tour à Toronto, avec un match entre Bianca Andreescu et Eugenie Bouchard, mardi soir. Andreescu, qui n’a pratiquement pas joué depuis son titre à Indian Wells à la fin de l’hiver en raison d’une blessure à l’épaule, était l’invitée d’honneur du tirage au sort, avec la Japonaise Naomi Osaka, et elle s’est faite rassurante sur son état de santé.

« C’est un peu un choc de devoir l’affronter [Bouchard] », a-t-elle avoué en point de presse.

Nous nous connaissons bien, nous nous sommes souvent entraînées ensemble et c’est certain que ce sera un match très attendu du public.

Bianca Andreescu

La gagnante du match ne sera pas au bout de ses peines, puisqu’elle devra affronter ensuite la gagnante du match opposant l’Allemande Angelique Kerber et la Russe Daria Kasatkina.

La jeune Leylah Fernandez, bénéficiaire d’un laissez-passer, a été plus chanceuse, puisqu’elle affrontera une qualifiée, avant de peut-être pouvoir se mesurer à l’Américaine Sloane Stephens.

Le tournoi a perdu hier l’une de ses favorites, Petra Kvitová, blessée, dont le forfait a permis à Venus Williams d’entrer directement dans le tableau principal, tout en faisant de sa sœur Serena la 8e tête de série, ce qui lui permettra de bénéficier d’un « bye » au premier tour et de ne jouer son premier match que mercredi en soirée.

Voici le tableau théorique des quarts de finale : A. Barty (1) c. E. Svitolina (6), K. Bertens (5) c. Ka. Plíšková (3), S. Halep (4) c. S. Stephens (7), S. Williams (8) c. N. Osaka (2).

Les Canadiens en qualifications

C’est aujourd’hui que s’amorcent les qualifications de la Coupe Rogers et plusieurs Canadiens seront en action tant à Montréal qu’à Toronto.

Au stade IGA, dans le cadre de la deuxième journée du Week-end de la famille, Steven Diez affrontera le Kazhak Alexander Bublik, Filip Peliwo jouera contre l’Australien John Millman et Alexis Galarneau se mesurera au Lituanien Ričardas Berankis.

Au Centre Aviva de York, pas moins de huit Canadiennes tenteront de décrocher une place dans le tableau principal, à commencer par Françoise Abanda, qui affrontera la Tunisienne Ons Jabeur. Gabriela Dabrowski est aussi entrée directement dans le tableau et elle affrontera la Russe Anastasia Potatova.

Parmi les bénéficiaires de laissez-passer, Carol Zhao se mesurera à l’Américaine Alison Riske, Carson Branstine jouera contre la Roumaine Mihaela Buzărnescu, Ariana Arsenault affrontera l’Américaine Christina McHale, Catherine Leduc jouera contre la Suédoise Rebecca Peterson, Layne Sleeth affrontera l’Allemande Tatjana Maria et Louise Kwong jouera contre la Russe Ekaterina Alexandrova.