La tenante du titre, l'Espagnole Garbine Muguruza (3e mondiale), a chuté dès le deuxième tour du tournoi de Wimbledon devant la 47e mondiale, la Belge Alison Van Uytvanck, victorieuse 5-7, 6-2, 6-1, jeudi.

Publié le 5 juill. 2018
AGENCE FRANCE-PRESSE

L'Espagnole de 24 ans est la quatrième joueuse du top 5, après la Danoise Caroline Wozniacki (2e), l'Américaine Sloane Stephens (4e) et l'Ukrainienne Elina Svitolina (5e) à quitter le tournoi avant le troisième tour. Seule la numéro 1 mondiale, la Roumaine Simona Halep, a rallié ce stade de la compétition.

Jour après jour, les surprises défilent sur le gazon anglais. La Russe Maria Sharapova, ancienne numéro 1 mondiale et championne du tournoi en 2014, s'était inclinée dès son entrée en lice face à sa compatriote Vitalia Diatchenko, issue des qualifications.

Idem pour la Tchèque Petra Kvitova, double championne à Londres (2011, 2014), dominée par la Biélorusse Aliaksandra Sasnovitch.

Muguruza, qui avait disputé une autre finale au All England en 2015, a perdu le fil de la partie après un premier set très disputé. Son service lui a posé bien des problèmes. Elle a été brisée sept fois dans le match par la Belge de 24 ans, qui n'avait jamais gagné un match à Londres avant cette année.

Son meilleur résultat en Grand Chelem, Van Uytvanck l'avait obtenu à Roland-Garros en 2015 en accédant aux quarts de finale.