• Accueil > 
  • Sports > 
  • Tennis 
  • > Roland-Garros: Sloane Stephens et Simona Halep en finale 
Source ID:; App Source:

Roland-Garros: Sloane Stephens et Simona Halep en finale

L'Américaine Sloane Stephens et la Roumaine Simona Halep... (Photos Benoit Tessier, Reuters)

Agrandir

L'Américaine Sloane Stephens et la Roumaine Simona Halep s'affronteront en finale de Roland-Garros, samedi.

Photos Benoit Tessier, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

La championne des Internationaux des États-Unis, l'Américaine Sloane Stephens, 10e mondiale, a dominé jeudi sa compatriote Madison Keys (13e) en deux manches 6-4, 6-4 pour rejoindre la numéro 1 mondiale, la Roumaine Simona Halep, en finale de Roland-Garros.

Stephens disputera à 25 ans sa deuxième finale en Grand Chelem, neuf mois après son triomphe à New York, déjà face à son amie Keys.

Entre les deux Américaines, cela fait désormais 3-0 en faveur de Stephens qui s'est donc encore montrée sans pitié avec sa copine «Maddy», écartée en 1h17.

«Ce n'est pas évident de jouer contre une très bonne amie et une compatriote mais je suis très heureuse d'être en finale pour la première fois à Roland-Garros», a réagi la lauréate du tournoi de Miami (en mars), bien aidée par une pluie de fautes directes (41) de son adversaire.

Keys a certes gagné la bataille des coups gagnants (25 contre 9) mais son incapacité à tenir dans les échanges s'est avérée rédhibitoire.

Stephens se présentera en finale samedi avec un statut de négligée face à Halep qui a battu plus tôt l'Espagnole Garbine Muguruza (3e) 6-1, 6-4.

À 26 ans, la Roumaine disputera sa quatrième finale majeure, la troisième à Paris après ses deux échecs en 2014 et 2017. Elle avait perdu aussi sa troisième finale en Grand Chelem, en janvier dernier à Melbourne.

Dans une première manche à sens unique, Halep a neutralisé la puissance de Muguruza en la poussant à commettre des fautes. L'Espagnole n'a frappé que deux coups gagnants dans ce set initial pour vingt-cinq erreurs, directes ou provoquées.

Plus percutante, Muguruza, lauréate de Roland-Garros en 2016 et de Wimbledon en 2017, a mieux débuté la seconde manche et a même compté un bris d'avance (4-2). Mais Halep a refait son retard et a résisté, à 4-4, aux derniers assauts de son adversaire dans un jeu long d'une douzaine de minutes avant de conclure sur un bris blanc après un peu plus de 1h30 de match.

«Je suis vraiment, vraiment contente. C'était important pour moi de gagner contre une telle joueuse. C'était l'un de mes meilleurs matches sur terre battue», s'est félicitée la joueuse roumaine.

«Je me suis battue sur toutes les balles, je n'ai jamais abdiqué. Je suis contente de la manière dont j'ai exécuté mon plan de jeu», a-t-elle poursuivi, avant d'espérer «faire mieux que l'an passé» en finale.

Il y a un an, Halep avait craqué face à l'inattendue Lettone Jelena Ostapenko après avoir compté un set et un bris d'avance en finale.




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer