Le Suisse Roger Federer, 2e mondial, a de nouveau dominé Richard Gasquet (31e) pour se qualifier pour les huitièmes de finale de l'Open d'Australie en trois sets 6-2, 7-5, 6-4, samedi à Melbourne.

AGENCE FRANCE-PRESSE

C'était la 17e victoire de Federer en 19 duels avec Gasquet, dont le dernier succès remonte à 2011. Depuis, le Suisse a gagné 22 sets d'affilée. Le Français ne s'est jamais imposé sur terre battue ni en Grand Chelem.

Gasquet n'a pourtant pas joué un mauvais tennis samedi. Au contraire, il a réussi de nombreux coups gagnants (27, contre 42 à Federer) et a souvent régalé le public.

Mais il a fallu attendre la fin du troisième set pour qu'il se procure ses premières balles de bris. Ayant recollé à 4-4 après avoir été mené 4 à 1, il s'est bien battu mais ce semblant de suspense n'a pas survécu plus de quelques jeux.

« Qu'est-ce qui a fait la différence ? Peut-être que je suis resté plus offensif que lui, peut-être que j'ai mieux protégé mon service », a dit Federer, auteur de 12 aces, en réponse à une question de l'animateur de la Rod Laver Arena Jim Courier.

« Le deuxième set a été serré et le match aussi. À la fin, on aurait pu aller jusqu'au bris d'égalité et alors on ne sait jamais. Il a fallu que je reste concentré jusqu'au bout », a dit le quintuple vainqueur à Melbourne.

Questionné sur son état de forme et d'esprit par rapport au même stade de la compétition l'an passé, le Suisse a répondu : « Cette année mon dernier match ne date pas d'il y a six mois. Je suis très en forme et je sais que les matchs en cinq sets ne me poseront pas de problème ».

Federer affrontera au prochain tour le Hongrois Marton Fucsovics, 80e mondial, qu'il connaît pour s'être entraîné avec lui en Suisse l'an passé.

Gasquet était le dernier Français en lice à Melbourne. C'est la première fois depuis l'Open d'Australie 2015 que le tennis français masculin ne sera pas en deuxième semaine d'un Grand Chelem. Au moins un Français avait participé aux huitièmes de finale des 11 derniers tournois majeurs.

Djokovic en trois manches

Plus à l'aise à la fraîche que dans la canicule, Novak Djokovic s'est qualifié pour les huitièmes de finale en battant l'Espagnol Albert Ramos en trois sets 6-2, 6-3, 6-3, samedi.

Au tour précédent, le Serbe avait perdu un set dans un match de piètre qualité, disputé par une chaleur écrasante, contre le Français Gaël Monfils. Samedi, il s'est promené face au 22e mondial, en soirée. Les températures étaient de toute façon revenues à la normale dans la journée.

La seule alerte a été un temps mort médical qu'il a demandé au deuxième set pour se faire masser le bas du dos. Mais l'épisode ne l'a pas empêché de continuer sur le même rythme pour s'imposer en 2 h 21 min

« Ce n'était pas si facile, il a fallu que je me batte pour gagner les points car il remet beaucoup de balles, mais je suis content de mon niveau de jeu », a dit le sextuple vainqueur du tournoi.

Djokovic a fait son retour à la compétition après six mois d'arrêt, dus à une blessure au coude, pendant lesquels il est redescendu à la 14e place mondiale.

En huitième de finale, il affrontera le Sud-Coréen Chung Hyeon (58e). « Les matchs vont être plus durs à partir de maintenant. Chung a remporté une grande victoire sur Alexander Zverev qui avait fait une superbe saison 2017 », a dit le Serbe.

Photo Dita Alangkara, Associated Press

Novak Djokovic