Shelby Rogers a causé la première surprise des Internationaux d'Australie en défaisant la quatrième tête de série Simona Halep en deux manches de 6-3, 6-1, lundi, au premier tour.

John Pye ASSOCIATED PRESS

Disputant seulement un deuxième match dans le tableau principal cette saison, Rogers, classée au 52e rang mondial, a brisé quatre fois le service de la finaliste à Roland-Garros en 2014. Il s'agit de la deuxième année consécutive qu'Halep s'incline en première ronde à Melbourne Park.

Rogers avait effectué un impressionnant parcours à Roland-Garros, l'année dernière, baissant pavillon contre l'éventuelle championne, Garbine Muguruza. Sa dernière victoire contre une joueuse classée dans le top-10 remonte à 2014, lorsqu'elle avait vaincu Eugenie Bouchard (no 8) à Montréal.

«Il n'y a aucun affrontement facile à ce niveau alors je suis heureuse d'avoir gagné et je vais me servir de ce que j'ai accompli aujourd'hui pour prendre de la confiance», a indiqué Rogers, après sa victoire.

Halep, qui a accédé deux fois aux quarts de finale en Australie, a mentionné qu'elle avait été ennuyée par une douleur à son genou gauche, qui s'est d'ailleurs aggravée pendant le duel.

«Elle a définitivement bien joué, a exprimé la Roumaine. Elle a joué à un très haut niveau. Elle était agressive et elle a frappé la balle solidement.»

Contrairement à Halep, la 13e tête de série Venus Williams a connu un meilleur sort que l'année dernière, quand elle avait plié bagage au premier tour. Cette fois, elle a battu Kateryna Kozlova 7-6 (5), 7-5.

La septième tête de série, Muguruza, a sauvé une balle de manche au premier set et elle a eu besoin d'aide médicale pour venir à bout de Marina Erakovic 7-5, 6-4.

La médaillée d'or olympique Monica Puig n'a pour sa part pas perdu de temps sur le court numéro 14. Elle a servi une correction à Patricia Tig en deux manches de 6-0, 6-1. La Portoricaine classée 29e tête de série n'a eu besoin que de 53 minutes pour accéder au tour suivant.

Irina-Camelia Begu (no 27) a atteint le deuxième tour, tout comme Samantha Crawford et Alison Riske.

Deux têtes de série n'ont toutefois pas eu le même parcours. Varvara Lepchenko a tenu le coup contre Kiki Bertens (no 19) en l'emportant 7-5, 7-6 (5) et l'ancienne numéro un mondiale Jelena Jankovic a montré la porte de sortie à Laura Siegemund (no 26) en trois manches de 6-1, 1-6, 6-4.