Le Canadien Milos Raonic, qui a atteint les quarts de finale au Masters de Monte-Carlo, a gagné une place au classement de l'ATP publié lundi, passant du 12e au 11e rang.

Mis à jour le 18 avr. 2016
AGENCE FRANCE-PRESSE

Le Français Jo-Wilfried Tsonga, demi-finaliste du tournoi, grimpe du 9e au 7e rang, ce qui en fait le principal bénéficiaire en haut de la hiérachie mondiale.

L'ascension de Tsonga provoque le recul du Tchèque Tomas Berdych (9e, -2).

Un autre Français, Gaël Monfils, qui a accédé à la finale aux dépens de Tsonga, progresse également de deux places et est désormais classé 14e, dépassant l'Autrichien Dominic Thiem (15e) et l'Américain John Isner (16e).

Dans le top 5, aucun changement avec l'Espagnol Rafael Nadal qui reste 5e malgré sa victoire sur le Rocher face à Monfils.

Pas de mouvement chez les femmes

Du côté des femmes, aucun mouvement n'a été enregistré au sommet de la hiérarchie mondiale dans le classement de la WTA publié lundi au lendemain d'un week-end consacré à la Fed Cup.

Un seul changement est intervenu dans le top 20: Timea Bacsinszky, battue à deux reprises en simple en demi-finale de Fed Cup avec la Suisse, éliminée 3-2 par la République tchèque, progresse d'un rang à la 16e place. L'Ukrainienne Elina Svitolina fait le chemein inverse.

Le seul tournoi de la WTA programmé la semaine dernière à Bogota a permis à la lauréate, l'Américaine Irina Falconi, de faire un bond de 25 places au classement (67e).

La Québécoise Eugenie Bouchard demeure au 46e rang mondial.