Juan Martin del Potro nie avoir commis de l'évasion fiscale chez lui, en Argentine.

ASSOCIATED PRESS

Son porte-parole, Jorge Viale, a déclaré lundi qu'il n'y avait pas eu d'évasion fiscale et que toutes les étapes seront suivies afin de résoudre cette affaire.

Le journal Perfil a rapporté dans son édition de dimanche que les autorités fiscales de l'Argentine ont ouvert une enquête à l'endroit de del Potro. Cette enquête porterait plus précisément sur ses bourses en 2010, soit un an après que del Potro eut remporté les Internationaux de tennis des États-Unis.

Viale a indiqué dans un communiqué transmis à l'Associated Press que «bien que les avocats de la firme qui s'occupe des déclarations fiscales (pour del Potro) n'ont pas pris connaissance du dossier, il est clair qu'il n'y a pas eu de fraude».

Del Potro est tenu à l'écart de la compétition depuis le mois de mars dernier, à la suite d'une intervention chirurgicale au poignet.

Les autorités fiscales argentines ont refusé de commenter l'affaire.