Source ID:570309; App Source:cedromItem

Eugenie en panne

Eugenie Bouchard a été éliminée hier en lever... (PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE)

Agrandir

Eugenie Bouchard a été éliminée hier en lever de rideau de la Coupe Rogers.

PHOTO DAVID BOILY, LA PRESSE

Il s'en est fallu de peu hier pour que la soirée de tennis la plus attendue de l'année tombe à l'eau! Une panne majeure a privé le stade Uniprix d'électricité pendant une bonne partie de la journée, retardant la session du soir de plus d'une heure, et même Eugenie Bouchard n'a pu sauver la situation.

La Québécoise, cinquième favorite de la Coupe Rogers, a subi une défaite inattendue devant l'Américaine Shelby Rogers, modeste 113e joueuse mondiale, par la marque de 0-6, 6-2, 0-6. Tous les encouragements d'un public pourtant survolté, lui, n'ont pas suffi à insuffler à Bouchard l'énergie nécessaire pour vaincre une rivale aussi déterminée.

«Je sentais beaucoup de pression et je devrai apprendre à mieux gérer ces situations, a reconnu la joueuse de 20 ans. Je sentais toute l'attention du public, la pression aussi, et j'ai un peu perdu ma concentration à la fin. Bien des choses ont changé depuis le début de la saison et je devrai m'y habituer. L'important est de toujours accorder la priorité au tennis.»

Bouchard a expliqué qu'elle était un peu «rouillée»: «Je me sentais bien physiquement, mais c'était mon premier match depuis Wimbledon et je n'étais peut-être pas prête à jouer un match aussi important. Il y a toujours une différence entre les entraînements et les matchs. Même si je me suis beaucoup entraînée, je n'étais pas dans la même forme que lorsque je joue plusieurs matchs.»

Le match s'est amorcé dans la pénombre (les génératrices d'urgence n'étaient pas encore fonctionnelles), et Bouchard n'a jamais réussi à entrer dans la première manche, multipliant les fautes directes sans jamais trouver son rythme.

«C'était étrange de jouer sans bien entendre l'arbitre, sans tableau de pointage aussi, mais la situation était la même pour les deux joueuses, a insisté Bouchard. Elle [Rogers] a vraiment bien joué; elle était partout et retournait toutes les balles.»

Visiblement frustrée - elle a même expédié une balle loin dans la foule après un coup raté -, Bouchard s'est ressaisie en deuxième manche. Après avoir remporté un premier jeu sur son service, elle a tout de suite pris celui de sa rivale avant de s'échapper 5-1 et de revenir à égalité dans le match.

Alors qu'on croyait le plus dur accompli, Rogers est revenue à la charge avec du jeu inspiré, et c'est Bouchard qui s'est écroulée, quittant le court rapidement après la défaite et saluant le public de la main sans même lever la tête.

«Le public n'a jamais cessé de m'appuyer, a souligné la Québécoise. Je suis déçue, mais c'est juste un match. J'ai quand même connu beaucoup de succès cette saison, et on ne peut gagner tous ses matchs. Ça ne m'empêchera pas d'être heureuse dans la vie!»

Rogers n'en revenait pas d'avoir triomphé face à la favorite locale. «Je sais que j'ai un peu «briser la fête», mais c'était vraiment excitant de voir un tel enthousiasme autour d'un match, a raconté la gagnante. C'est vraiment une victoire mémorable pour moi, avec la foule, l'enjeu...

«Je respecte beaucoup Eugenie. Elle excelle au service, au retour aussi, et possède un bel arsenal de coups. Elle n'a probablement pas joué son meilleur match, mais ce sont des choses qui arrivent dans une carrière. On gagne des matchs, on en perd...

«Pour ma part, j'ai connu beaucoup de succès au cours des dernières semaines, mais cette victoire est probablement la plus belle!»




À découvrir sur LaPresse.ca

Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer