Source ID:551803; App Source:cedromItem

La dernière chance de Federer?

À 32 ans, les meilleures années de Roger... (PHOTO CARMEN JASPERSEN, AFP)

Agrandir

À 32 ans, les meilleures années de Roger Federer sont derrière lui. Mais il demeure le seul joueur parmi les prétendants au titre qui, cette saison, a gagné un tournoi préparatoire sur gazon (ci-dessus, à l'Open de Halle en Allemagne, la semaine dernière) et n'est pas ennuyé par une blessure.

PHOTO CARMEN JASPERSEN, AFP

(WIMBLEDON) Le champion en titre Andy Murray vient de connaître les pires douze mois de sa carrière. Le numéro un mondial Rafael Nadal a une fiche de 2-4 sur gazon depuis trois ans. La première tête de série Novak Djokovic n'a pas joué un seul match sur gazon cette année et une blessure au poignet l'a empêché de disputer un match amical jeudi. Une vilaine fièvre a forcé le numéro trois mondial Stanislas Wawrinka à suspendre son entraînement pendant deux jours cette semaine.

Il reste un favori dont les affaires vont beaucoup mieux à l'approche de Wimbledon. Un favori qui a gagné 17 titres du Grand Chelem, qui a triomphé 7 fois en carrière au All England Club et qui vient de remporter le tournoi préparatoire de Halle sur gazon. Mais un favori qui a connu des moments difficiles en Grand Chelem depuis son dernier titre d'envergure, à Wimbledon en 2012.

À 32 ans, les meilleures années de Roger Federer sont derrière lui, tout le monde en conviendra. La question est plutôt de savoir si le plus grand joueur de l'histoire du tennis pourra gagner un dernier titre du Grand Chelem avant sa retraite (quand? lui-même ne le sait pas). Au cours de ses sept derniers tournois du Grand Chelem, il n'a atteint le carré d'as qu'à deux reprises, et aucune finale. L'an dernier à Wimbledon, il a été battu au deuxième tour par Sergiy Stakhovsky, modeste 116e mondial.

Les planètes alignées?

Soit, il n'est plus depuis quelques saisons déjà le joueur d'exception qui dominait son sport comme personne avant lui (ni depuis, d'ailleurs). Mais c'est quand même le seul joueur parmi les prétendants au titre à avoir gagné deux fois Wimbledon depuis 2009. Le seul joueur qui, cette saison, a gagné un tournoi préparatoire sur gazon et n'est pas ennuyé par une blessure à l'approche de Wimbledon.

Il est vrai que le tirage au sort ne l'a pas beaucoup favorisé vendredi, plaçant sa bête noire Nadal sur son chemin en demi-finale si la logique est respectée (l'autre demi-finale opposerait Djokovic à Murray). Alors qu'il a vaincu tour à tour Djokovic et Murray pour gagner Wimbledon en 2012, Federer a perdu ses six derniers matchs en Grand Chelem contre Nadal. Deux défaites à Roland-Garros, mais aussi trois défaites sur dur à l'Open d'Australie, en plus de leur finale d'anthologie à Wimbledon en 2008 - le plus grand match de tennis jamais joué, dit-on encore. Sauf que Nadal ne brille pas sur gazon depuis trois ans, comme en témoigne sa fiche de deux victoires contre quatre défaites. À ce rythme, il pourrait ne pas atteindre le carré d'as.

Peut-être que les deux prochaines semaines ne sont pas la dernière chance de Federer de gagner un tournoi du Grand Chelem ou de devancer Pete Sampras avec un huitième titre à Wimbledon. Après tout, les certitudes n'existent pas au jeu des prédictions. Mais avec la saison sur gazon (sa surface préférée) qui sera allongée d'une semaine entre Roland-Garros et Wimbledon en 2015 (les autres favoris, dont Nadal qui joue toujours très tard à Roland-Garros, auront davantage de temps pour se reposer puis se préparer), il en obtiendra difficilement une meilleure.

Milos Raonic, 8e au monde, 23 ans: la huitième de tête de série affrontera l'Australien Matthew Ebden, 86e au monde. Raonic a gagné leur seul duel en 2012, un match disputé sur gazon. Si la logique est respectée, le puissant serveur retrouvera Rafael Nadal sur son chemin en quart de finale.

Vasek Pospisil, 35e au monde, 23 ans: la 31e tête de série affrontera le Néerlandais Robin Haase, 51e au monde et bon joueur sur gazon. Les deux joueurs se sont affrontés deux fois, chacun ayant remporté une victoire.

Frank Dancevic, 106e au monde, 29 ans: l'Ontarien, qui a perdu en qualifications mais qui a obtenu un laissez-passer au tableau principal en raison du forfait de Nicolas Almagro, affrontera le géant croate Ivo Karlovic, 33e au monde.




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer