Source ID:488997; App Source:cedromItem

Fed Cup: Wozniak et Bouchard entrent en scène

Aleksandra Wozniak (à gauche) jouera le premier match... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Aleksandra Wozniak (à gauche) jouera le premier match contre Vesna Dolonc (deuxième à partir de la droite), samedi après-midi au centre Claude-Robillard. Eugenie Bouchard, elle, affrontera Jovana Jaksic.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Aleksandra Wozniak retrouvera l'avant-scène, samedi à 15 h au centre Claude-Robillard, lorsqu'elle jouera le premier simple de la rencontre de Fed Cup entre le Canada et la Serbie.

Celle qui présente la meilleure fiche de l'histoire du tennis canadien dans cette compétition a été gênée par des blessures depuis plusieurs saisons. Passée du 21e au 274e rang mondial, elle a été doublée dans le coeur des amateurs par la jeune Eugenie Bouchard, sa partenaire dans l'équipe canadienne.

À 26 ans, Aleksandra est visiblement heureuse et soulagée de revenir au premier plan. «J'ai été complètement arrêtée pendant six mois et ma réadaptation a été très longue, a-t-elle rappelé. Jouer un tel match, avec l'enjeu, la foule, l'ambiance, ce sera très excitant!»

Wozniak sera opposée à la Serbe Vesna Dolonc (117e), une joueuse qui l'avait vaincue à la fin de l'été dernier. «Je l'ai affrontée au US Open, à mon retour au jeu après ma blessure à l'épaule. C'est une battante qui ne lâche jamais et ce sera évidemment un bon test pour moi. Mais j'ai besoin d'un tel match pour continuer à progresser.»

Le capitaine Sylvain Bruneau a reconnu qu'il avait hésité entre Wozniak et Sharon Fichman, 112e mondiale, qui connaît un excellent début de saison. «La décision n'a pas été facile, elles ont bien joué cette semaine à l'entraînement et méritaient les deux d'être choisies.

«J'ai opté pour Aleks parce qu'elle est à l'aise à l'intérieur sur ce genre de surface, a ajouté Bruneau. Et elle aime jouer devant son public, comme elle l'a souvent montré par le passé en Fed Cup.»

Bouchard contre Jaksic

Le deuxième match opposera Bouchard, première joueuse canadienne, à la recrue serbe Jovana Jaksic. «Je suis à l'aise avec cette position de numéro un, je suis prête à mener l'équipe», a assuré la joueuse de 19 ans propulsée au 19e rang mondial par ses exploits récents aux Internationaux d'Australie.

«Ce sera ma première Fed Cup à la maison. J'adore jouer quand il y a une bonne atmosphère, beaucoup de bruit, même si tous les gens sont contre nous.

Ce ne sera évidemment pas le cas ici et nous devrions avoir beaucoup de plaisir. Nous avons une bonne équipe et nous voulons toutes gagner!»

Bouchard n'a jamais affronté Jaksic. «Je l'ai déjà vue jouer chez les juniors et je sais à quoi m'attendre. De toute façon, je suis à l'aise quand j'impose mon rythme, quand je joue de manière agressive et c'est ce que j'ai l'intention de faire demain [samedi].

«Le terrain n'est pas parfait, mais il sera le même pour les deux équipes, a ajouté Eugenie. La surface est plus lente qu'au stade Uniprix et il faut s'ajuster. Avec encore un peu d'entraînement, nous serons prêtes.»

Du côté serbe, Jaksic jouera son premier match en Fed Cup. «C'est un honneur pour moi de représenter mon pays et je suis vraiment excitée à l'idée de jouer demain [samedi], a-t-elle souligné. Je ne suis pas surprise d'avoir été sélectionnée.

L'ambiance est très bonne au sein de notre équipe, et nous allons tout faire pour l'emporter.»

Dimanche, Bouchard affrontera d'abord Dolonc, tandis que Wozniak jouera contre Jaksic, si l'issue de la rencontre n'est pas encore décidée. Le cinquième match, en double, opposera Fichman et Gabriela Dabrowski aux Serbes Aleksandra Krunic et Nina Stojanovic. Les deux capitaines peuvent toutefois faire des changements jusqu'à la dernière minute, aussi bien en simple qu'en double.

Le gagnant de la rencontre aura la chance d'accéder au groupe mondial I, en avril, à l'occasion d'une rencontre de barrage contre l'une des équipes battues au premier tour de ce groupe, ce week-end. Le perdant devra plutôt défendre sa place dans le groupe mondial II contre une équipe issue des compétitions de zones régionales.

Un hommage à Rene

Les membres de l'équipe canadienne porteront ce week-end des écussons affichant le prénom «Rene», un hommage à Rene Simpson Collins, ex-capitaine de l'équipe canadienne de Fed Cup, qui est décédée le 17 octobre dernier à la suite d'une bataille d'un an contre le cancer du cerveau. Comme joueuse, Simpson Collins s'est surtout signalée en double, occupant le 32e rang mondial avec trois titres et une qualification en quart de finale du US Open. Mais c'est en Fed Cup qu'elle s'est fait connaître. Elle a été associée à l'équipe canadienne pendant 20 ans, dont neuf à titre de capitaine. Tennis Canada a annoncé la création d'un prix portant son nom. 




Infolettre Rondelle Libre
Recevez en primeur le billet quotidien de Mathias Brunet

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer