Source ID:; App Source:

Strasbourg: Bouchard perd et Cornet la louange

Eugenie Bouchard... (Photo : Mic Smith, archives AP)

Agrandir

Eugenie Bouchard

Photo : Mic Smith, archives AP

La Québécoise Eugenie Bouchard a subi une défaite crève-coeur de 5-7, 7-6 (5) et 3-6, hier, devant la Française Alizé Cornet en demi-finale des Internationaux de Strasbourg.

Le match a duré près de trois heures et la joueuse de 19 ans, qui évoluait pour la première fois à ce niveau chez les professionnels, a eu plusieurs occasions de prendre l'avantage. Menant 5-4 au service lors des deux premières manches, elle a laissé sa rivale revenir chaque fois et, si elle a sauvé la deuxième au bris d'égalité, elle y a laissé beaucoup d'énergie.

Bouchard a quand même encore eu ses chances dans la manche décisive, avec deux balles de bris à 3-4, mais Cornet a su mieux gérer les points décisifs et elle s'est sauvée avec la victoire. La Française, 31e mondiale et déjà finaliste à Strasbourg en 2012, a vanté le talent de sa rivale.

«Elle [Bouchard] a imposé une cadence infernale, a attaqué toutes mes balles et m'a fait beaucoup courir», a souligné la gagnante après le match, sur le court central. «J'ai vraiment dû puiser dans mes réserves... Ce sera difficile pour moi de me remettre d'un tel effort à temps pour la finale de demain [aujourd'hui].

«J'avais parfois l'impression de jouer au Canada, car la foule l'appuyait, elle aussi, a poursuivi Cornet. Mais je voulais vraiment aller encore en finale, ici, chez moi, et j'espère faire mieux que l'an dernier.»

Bouchard, qui revenait au jeu cette semaine après avoir soigné une blessure à la cheville droite, a battu trois joueuses du top 100 cette semaine - l'Espagnole Silvia Soler-Espinosa, l'Italienne Camila Giorgi et la Géorgienne Anna Tatishvili - en route vers cette première demi-finale d'un tournoi WTA.

Déçue, certes, après être passé tout près d'une première finale, Eugenie va quand même toucher une bourse de 8400 euros (11 200$ CAN) et sa performance va lui permettre de grimper d'une vingtaine de places au classement mondial, peut-être assez pour devancer Aleksandra Wozniak au premier rang du classement canadien.

Et elle va maintenant se rendre à Paris pour disputer, à compter de lundi, le premier tournoi professionnel du Grand Chelem de sa carrière à Roland-Garros. De quoi vite oublier sa déception!




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer