Le favori de l'Omnium d'Italie Novak Djokovic a su mettre de côté un mauvais premier set pour vaincre la 14e tête de série Juan Monaco 4-6, 6-2, 6-3 et atteindre les quarts de finale du dernier tournoi préparatoire en vue des Internationaux de France, qui s'amorceront dans 10 jours.

Emmanuel BARRANGUET AGENCE FRANCE-PRESSE

Novak Djokovic s'est qualifié pour les quarts de finale du Masters 1000 de Rome, mais il a peiné pour battre l'Argentin Juan Monaco en trois manches 4-6, 6-2, 6-3, jeudi, et semble loin de son niveau stratosphérique de la saison dernière, où il avait triomphé au Foro Italico.

Faut-il se soucier pour «Djoko» à dix jours de Roland-Garros? «Je ne suis pas inquiet, j'estime que je joue bien», a assuré le N.1 mondial, éliminé en quarts de finale la semaine dernière à Madrid, par son compatriote Janko Tipsarevic.

Mené d'un set et d'un break (2-1 dans la deuxième manche), le N.1 mondial a remporté les sept jeux suivants et a fini par s'imposer.

«C'était un match très étrange, a commenté Djokovic, j'ai eu un peu de difficultés à jouer avec le vent, mais les conditions sont les mêmes pour tous les deux, il a trouvé de meilleures solutions que moi au début. J'ai joué un peu trop défensif, il contrôlait le jeu.»

«Puis j'ai retrouvé un rythme et une stratégie, et j'ai gagné, a ajouté le Serbe. Je suis content d'avoir retrouvé un jeu meilleur ensuite. J'essaie toujours de rester positif, de faire tourner le match en ma faveur, ce break au second set m'a remis en route.»

En quarts, il affrontera le vainqueur du match Jo-Wilfried Tsonga (N.5)-Juan Martin Del Potro (N.10).

Murray chute contre Gasquet

Si Rafael Nadal (N.2) est passé lui sans difficultés contre un autre Espagnol, Marcel Granollers, 6-1, 6-1, Andy Murray (N.4) a perdu contre le Français Richard Gasquet (N.16), 6-7 (1/7), 6-3, 6-2, en trois heures de combat. Ce dernier affrontera l'Espagnol David Ferrer (N.6), tombeur d'un autre français Gilles Simon 6-0, 7-6 (7/5).

«J'ai eu un peu mal au dos vers la fin, a dit Murray. J'avais pris une pause (il n'a pas joué à Madrid, ndlr) pour me remettre d'une blessure, mais inévitablement mes muscles ont souffert. Mais j'espère être au max de ma forme à Roland.»

Roger Federer affrontait en soirée Juan Carlos Ferrero.

Faute de grosse surprise, les sensations fortes jeudi sont venus des Italiens, qui placent un quart de finaliste dans chaque tableau.

Andreas Seppi, soutenu par le public en délire du court Pietrangeli, celui entouré de statues, le terrain fétiche des joueurs «azzurri», a sauvé six balles de matches contre le Suisse Stanislas Wawrinka pour s'imposer 6-7 (1/7), 7-6 (8/6), 7-6 (8/6) au bout de 3h20 de jeu!

Chez les dames

Du côté féminin, Serena et Venus Williams n'ont eu aucun mal à atteindre le tour suivant.

Serena, classée neuvième, a facilement défait l'Espagnole Anabel Medina Garrigues 6-3, 6-1 pour porter sa série de victoires à 16. Elle a requis la présence d'un soigneur à 4-1 au deuxième set. Celui-ci lui a bandé la cheville gauche avant qu'elle ne confirme sa victoire.

La plus jeune des soeurs Williams affrontera maintenant à l'Italienne Flavia Pennetta, qui a écrasé la Tchèque Petra Cetkovska 6-0, 6-1.

Venus a de son côté montré la sortie à la cinquième tête de série Samantha Stosur 6-4, 6-3. Elle retrouvera la gagnante du match entre la championne en titre Maria Sharapova et la 13e tête de série Ana Ivanovic sur son chemin.

Petra Kvitova est aussi passée au tour suivant, mais non sans mal, la Roumaine Sorana Cirstea la forçant à disputer un match de trois sets, remporté 6-2, 5-7, 6-2. Elle affrontera en quarts l'Allemande Angelique Kerber. La 12e tête de série a facilement disposé de sa compatriote Julia Goerges 6-4, 6-1.

- Avec AP