Les qualifications de l'Omnium Sony Ericsson de Miami ont débuté lundi et la meilleure Canadienne, Rebecca Marino, a été surprise d'entrée par l'Américaine Jamie Hampton en deux manches de 1-6, 5-7. Marino avait pourtant appris le matin qu'elle était 58e au classement mondial, son meilleur rang en carrière, mais elle n'a pu trouver les ressources pour vaincre Hampton (17e).

Publié le 21 mars 2011
Michel Marois LA PRESSE

La Québécoise Stéphanie Dubois, invitée de dernière minute à la faveur d'une «wild-card» (elle était à la limite pour l'inscription directe), a bien failli causer la surprise et elle est venue à un seul point d'éliminer la Japonaise Junri Namigata (110e). Finalement battue 6-3, 5-7(5) et 3-6, Dubois a gâché plusieurs chances de s'imposer en deuxième manche, obtenant même une balle de match dans la 12e partie.

Très malchanceuse au cours des derniers mois avec les blessures, Dubois a glissé au 148e rang mondial, mais quelques victoires suffiraient à la ramener de près du top 100. Sa performance à Miami laisse penser qu'elle est en bonne voie de retrouver la forme qui lui avait permis d'atteindre le 95e rang mondial en 2008.

À quelques semaines de l'importante rencontre de Fed Cup entre le Canada et la Slovénie, un tel retour serait bienvenu par le capitaine Sylvain Bruneau, d'autant plus que la présence d'Aleksandra Wozniak est loin d'être acquise.

Wozniak encore sur le carreau

En principe, Wozniak devait en effet elle aussi prendre part aux qualifications du tournoi féminin à Key Biscayne, mais elle n'a pu tenir sa place en raison d'une blessure au poignet droit.

Cette absence prolongée augure mal pour la suite de la saison de celle qui était 21e mondiale il y a à peine 20 mois. Pratiquement inactive depuis juillet 2010, la Québécoise a chuté au classement mondial. Encore 133e cette semaine, elle devra défendre des points importants au début d'avril, sous peine de se retrouver encore plus loin.

Elle répétait toutefois récemment avec beaucoup de sagesse que la priorité restait pour elle de retrouver la santé le plus rapidement possible. Et c'est vrai qu'une Aleksandra Wozniak en santé retrouverait vite sa place dans le top 100 féminin.

Raonic progresse encore

Le Canadien Milos Raonic est maintenant 34e du classement mondial, tout près du 32e rang qui lui assurera d'être automatiquement tête de série dans les grands tournois, un avantage important à ce niveau.

Battu au troisième tour à Indian Wells, Raonic est à Miami cette semaine. À la faveur des retraits, il a d'ailleurs été classé 31e favori et n'amorcera le tournoi qu'au deuxième tour contre le vainqueur du match entre l'Indonésien Somdev Dewarman et l'Italien Potito Starace, deux joueurs largement à sa portée sur le ciment de Key Biscayne.

Photo: AP

Aleksandra Wozniak