Martina Navratilova a été hospitalisée, vendredi, à cause d'une accumulation de liquide dans les poumons survenue pendant qu'elle tentait de gravir la plus haute montagne d'Afrique, le mont Kilimanjaro.

Mis à jour le 10 déc. 2010
ASSOCIATED PRESS

La légende du tennis de 54 ans a reçu un diagnostic d'oedème pulmonaire contractée en haute altitude, a indiqué le Dr David Silverstein, un consultant en cardiologie et médecine interne à l'Hôpital de Nairobi.

Le médecin a indiqué qu'il s'agit d'un mal qui peut être dangereux lorsqu'une personne se trouve en haute altitude, mais qui se résorbe rapidement lorsqu'on revient plus près du niveau de la mer. Il a ajouté que Navratilova allait bien.

La malaise éprouvé par l'ancienne joueuse de tennis l'a forcée à abandonner sa quête d'atteindre le sommet du mont Kilimanjaro. Elle avait accepté le défi dans le but d'amasser des fonds pour une oeuvre de charité sportive.

Des porteurs ont aidé Navratilova à redescendre la montagne et on l'a transportée au Centre médical chrétien de Kilimanjaro pour qu'elle y subisse un examen médical. L'équipage de 27 personnes avec laquelle Navratilova se trouvait, lui, continuait de faire face à de fortes averses de neige et à de la bruine. L'ascension de la montagne de 5895 mètres a commencé lundi.

Navratilova s'est dit déçue, dans un communiqué, de devoir renoncer à sa quête.

Navratilova, qui a remporté 18 titres du Grand Chelem au tennis, avait déclaré à Associated Press le week-end dernier qu'elle n'avait jamais gravi plus de 3600 m. La résidante d'Aspen, au Colorado, s'est dit «pétrifiée» de ne pas réussir à atteindre le sommet «parce qu'à ce moment-là, le monde entier va le savoir».

Navratilova avait accepté de relever le défi dans le but d'amasser des fonds et de sensibiliser les gens à la cause de la Fondation «Sport for Good» de Laureus. Le reste de l'équipage continuera son ascension et devrait atteindre le sommet samedi.