John McEnroe sait que ce qu'il pense du tennis féminin ne lui permettra pas de se faire des amis. Mais il s'en fout.

Progrès-dimanche LE QUOTIDIEN

L'une des personnalités sportives qui n'a pas la langue dans sa poche a dit que les femmes n'étaient pas faites pour jouer autant de tournois que ce leur demande le circuit.

«Il devrait y avoir moins d'événements pour les femmes, a dit McEnroe lors d'une conférence téléphonique. Il faudra que quelqu'un s'effondre sur le court ou que quelqu'un quitte carrément le tennis avant qu'ils réalisent qu'il faut modifier l'horaire.»

La même journée, la WTA a publié une mise à jour sur les initiatives qu'elle a prises pour rendre la saison un peu moins difficile. En raccourcissant la saison, la WTA a dit que les forfaits avaient diminué de 35 pour cent et que la participation des meilleures joueuses avait augmenté de 57 pour cent dans les neuf plus gros événements de l'année 2010, par rapport à l'an 2008.

Une autre analyste du réseau CBS et ancienne joueuse professionnelle, Mary Carillo, était également de la conférence téléphonique de McEnroe. Elle admet la qualité du tennis féminin pourrait s'améliorer, mais elle ne pense pas que les femmes soient incapables de passer à travers une aussi longue saison que les hommes.

«Je déteste l'idée que nous devions juger les femmes en disant «C'est trop pour elles', a dit Carillo. J'ai vu trop de bonnes championnes durer longtemps.»

Les Internationaux des États-Unis ont été le premier tournoi du Grand chelem à offrir la même bourse aux hommes et aux femmes - une politique qui a été critiquée par quelques personnes, puisque les femmes jouent des deux de trois, alors que les hommes doivent l'emporter au meilleur des cinq manches.

Il y a également un débat à savoir si les hommes et les femmes devraient jouer au même endroit plus souvent, et si l'horaire forçait injustement les joueurs à participer à trop de tournois pour assurer leur classement mondial.

«Je pense que c'est un peu une idée fausse, a dit Kim Clijsters, qui a quitté le circuit pendant deux ans et demi pour fonder une famille, avant de revenir en force en remportant le premier tournoi du Grand chelem auquel elle participait, l'an dernier à Flushing Meadows. Nous choisissons le nombre de tournois que nous voulons jouer, et je pense que c'est au joueur d'avoir la discipline et le professionnalisme de savoir quand jouer.»

McEnroe a dit que les femmes étaient meilleures au tennis que dans n'importe quel autre sport.

«Mais vous ne devriez pas les pousser à jouer plus que ce qu'elles sont capables de faire, a-t-il affirmé.