En éclipsant Venus Williams mardi, Tsvetana Pironkova a créé la sensation à Wimbledon où la Bulgare complète un dernier carré déroutant dont Serena Williams est la seule habituée.

Jacques Klopp AGENCE FRANCE-PRESSE

Victorieuse de Li Na (7-5, 6-3), la tenante du titre représente le dernier garant d'une certaine tradition au All England Lawn Tennis Club, où les demi-finales proposent trois joueuses que personne n'imaginait à pareille fête.

Outre la cadette des soeurs Williams, désormais assurée de rester numéro 1 mondiale, on verra sa prochaine adversaire, la Tchèque Petra Kvitova, 62e mondiale, qui a fait preuve d'un formidable courage pour défendre cinq balles de match face à l'Estonienne Kaia Kanepi (4-6, 7-6, 8-6).

L'autre demi-finale est encore plus surprenante et opposera une Russe sur le retour, Vera Zvonareva, qui a battu Kim Clijsters (3-6, 6-4, 6-2), et donc l'inattendue Pironkova, victorieuse (6-2, 6-3) d'une Venus inexistante.

La 82e mondiale, qui n'avait encore jamais franchi le deuxième tour en Grand Chelem, a réussi l'une des plus grandes surprises de l'histoire du tournoi contre Venus qui compte cinq titres à Wimbledon et n'y avait plus perdu ne serait-ce qu'un set à quelqu'un d'autre que sa soeur depuis trois ans.

«Moi-même je n'y aurais pas cru. En arrivant ici, je voulais juste passer un ou deux tours. Wimbledon a toujours été comme une religion pour moi. Jouer sur ces courts est comme un rêve. Alors y atteindre les demi-finales, c'est incroyable», a expliqué la jeune fille de Plovdiv, 22 ans, première Bulgare à atteindre le dernier carré en Grand Chelem.

19e demi-finale pour Serena

Si elle avait déjà battu Venus il y a quatre ans au premier tour des Internationaux d'Australie, sa victoire de mardi, facilitée par les 28 fautes directes de l'Américaine, est autrement plus spectaculaire et sort le tournoi de sa routine en évitant une troisième finale 100% Williams de suite.

«Il y a quatre ans aux Internationaux d'Australie, j'avais été choquée par le bruit que ça avait provoqué. J'ai appris la leçon, je vais rester concentrée», a-t-elle ajouté avant sa demi-finale face à une Zvonareva plus expérimentée puisqu'il s'agira de sa deuxième demi-finale en Grand Chelem après celle perdue aux Internationaux d'australie l'année dernière.

«Oh Pironkova! Le tennis féminin est très compétitif en ce moment, il y a beaucoup de concurrence, beaucoup de filles jouent très bien», a réagi Zvonareva en apprenant avec étonnement l'identité de sa future adversaire.

Petra Kvitova, à qui les mots manquaient pour décrire un bonheur proportionnel à la détresse de son adversaire estonienne, n'aura pas droit à ce plaisir-là. C'est bien Serena Williams qu'elle affrontera jeudi lors de sa première demi-finale dans un majeur.

Pour Serena, ce sera la 19e apparition à ce niveau. «Mais on ne s'habitue jamais, c'est toujours aussi bon», a assuré l'Américaine, bien déterminée à rétablir l'honneur de la famille dans les jours qui viennent.

Photo: AP

Serena Williams a vaincu la Chinoise Li Na 7-5, 6-3, mardi, pour accéder aux demi-finales de Wimbledon.