Les organisateurs du tournoi ATP de Dubai n'ont décidément pas de chance: après avoir perdu dimanche l'attraction du numéro un en la personne du Suisse Roger Federer (infection pulmonaire), trois autres têtes d'affiche ont été éliminées au deuxième tour: Murray, Davydenko et Tsonga.

Mis à jour le 24 févr. 2010
AGENCE FRANCE-PRESSE

«Ce n'est pas la fin du monde», a relativisé le Britannique Andy Murray, finaliste des derniers Internationaux d'Australie, après sa défaite devant le Serbe Janko Tipsarevic, vainqueur en trois sets 7-6 (7/3), 4-6, 6-4.

«Si c'était un Grand Chelem, j'aurais adopté d'autres tactiques et d'autres styles de jeu», a ajouté le troisième joueur mondial qui avait apporté plusieurs innovations à son jeu. Il a notamment effectué davantage de vollées et de montées au filet que d'habitude.

Si le Russe Nikolay Davydenko, vainqueur du Masters, a été contraint à l'abandon à cause d'un poignet douloureux devant l'Allemand Michael Berrer après avoir perdu le premier set 6-3, Jo-Wilfried Tsonga, malade, s'était bien battu avant de s'incliner 7-5, 6-3 face à Ivan Ljubicic, le gros serveur croate.

«Parfois, quand on sert bien, on a l'impression d'être plus grand de cinquante centimètres. Ce qui était mon cas aujourd'hui. Mais Jo ne se sentait pas bien», a commenté Ljubicic, 1,93 m.

Parmi les favoris, il ne reste plus donc que Novak Djokovic, deuxième tête de série, Marin Cilic (6e) et Mikhail Youzhny (7e).