Tennis Canada a décidé de respecter la hiérarchie, vendredi, en dévoilant la composition de l'équipe féminine qui disputera la première ronde de la Fed Cup, du 3 au 6 février, au Paraguay.

Michel Marois LA PRESSE

Aleksandra Wozniak (34e), Stéphanie Dubois (103e), Sharon Fichman (122e) et Marie-Ève Pelletier (67e en double) ont été sélectionnées par la capitaine Renée Collins et son équipe. Toutes ont déjà joué dans cette compétition, au contraire de Valérie Tétreault (136e), qui a été laissée de côté malgré un excellent début de saison.«Les joueuses que nous avons rassemblées ont beaucoup d'expérience sur la scène internationale et sont prêtes à relever le défi qui nous attend au Paraguay, a souligné Collins. Notre équipe est en bonne posture pour effectuer une percée vers le Groupe mondial II.»

Victorieuses du Groupe 1 de la zone des Amériques, l'an dernier au Stade Uniprix, les Canadiennes avaient été battues en barrage du Groupe mondial par les Belges.

Elles doivent donc à nouveau affronter leurs meilleures rivales des Amériques - la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, Cuba, le Paraguay et Porto Rico -, cette fois sur la terre battue de Lambara au Paraguay.

Les sélections de Fichman et Pelletier s'expliquent d'ailleurs beaucoup par la surface de jeu et le fait que la compétition se tiendra devant un public animé. Toutes deux excellent en double et sur la terre battue.

En simple, Wozniak et Dubois devraient en principe hériter du gros du travail. La première présente une fiche de 28 victoires et six défaites en simple en Fed Cup, alors que la seconde a remporté 21 de ses 29 matchs.

Au Paraguay, les nations participantes seront divisées en deux groupes de quatre équipes. Les premières de chaque groupe s'affronteront ensuite pour mériter le droit de participer aux qualifications pour le Groupe mondial II, du 17 au 19 avril.