Jelena Jankovic, huitième joueuse mondiale, a encore déçu en Grand Chelem après sa violente sortie de route devant l'Ukrainienne Alona Bondarenko (6-2, 6-3) au troisième tour des Internationaux d'Australie, vendredi.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Ces éliminations précoces commencent à devenir une habitude pour la Serbe de 24 ans, numéro 1 mondiale il y a un an, mais qui n'a plus dépassé les huitièmes de finale dans un Grand Chelem depuis sa finale au US Open en 2008.

Dans les deux tournois majeurs précédents, elle avait disparu dès le troisième tour à Wimbledon et le deuxième au US Open, avant de se liquéfier complètement vendredi face à la 30e mondiale.

À l'image de sa compatriote Ana Ivanovic, autre ex-numéro 1 mondiale en crise, Jankovic manque cruellement de confiance et ce n'est pas sa défaite contre une qualifiée au premier tour à Sydney la semaine dernière qui a arrangé l'affaire.

Alona Bondarenko, qui vient de remporter le deuxième titre de sa carrière à Hobart, en a profité pour s'imposer enfin après neuf défaites de suite contre Jankovic, signe là-aussi que la Serbe n'est plus vraiment la même depuis un an.

Vendredi, Jankovic a commis la bagatelle de 40 fautes directes pour seulement 13 coups gagnants, offrant la victoire sur un plateau à Bondarenko.

Après avoir battu pour la sixième fois une membre du Top 10, l'Ukrainienne de 25 ans atteint pour la première fois les huitièmes de finale en Grand Chelem où elle rencontrera dimanche la Française Marion Bartoli ou la Chinoise Zheng Jie.

Alona a deux soeurs qui sont également joueuses de tennis, Kateryna, classée deux rangs derrière elle à la 32e place mondiale, et Valeria, qui a arrêté sa carrière professionnelle.Safina avance facilement

Pour sa part, la Russe Dinara Safina, deuxième tête de série, s'est facilement qualifiée pour les huitièmes de finale en battant la Britannique Elena Baltacha en deux sets de 6-1 et 6-2.

Elle affrontera la Russe Maria Kirilenko ou l'Italienne Roberta Vinci au prochain tour.