Source ID:; App Source:

Djokovic-Murray: la guerre des n°3

Andy Murray... (Photo: Reuters)

Agrandir

Andy Murray

Photo: Reuters

la liste:1523:liste;la boite:18019:box

Blogue

Sur le même thème

Benoît Petit
Agence France-Presse
Miami

La finale du tournoi de Miami oppose dimanche le Serbe Novak Djokovic au Britannique Andy Murray; deux joueurs qui vont probablement batailler une bonne partie de la saison pour la dernière place sur le podium derrière Nadal et Federer.

Un succès sur l'île de Key Biscayne ne donnerait pas à Murray la 3e place au classement ATP, que Djokovic occupe sans discontinuer depuis le 9 juillet 2007, mais lui permettrait de se rapprocher encore plus près du podium.

Parcours:

Avantage Murray pour la fraîcheur. L'Ecossais a joué deux heures en demi-finales contre Del Potro et 1 h 15 min en quarts de finale contre l'Espagnol Fernando Verdasco (6-1, 6-2). En 8e de finale, il avait expédie le Serbe Viktor Troicki en 6-1, 6-0... Il a disputé son match le plus serré face à l'Argentin Juan Monaco au deuxième tour.

Djokovic lui n'a pas paru très à l'aise face à Federer en demi-finales, deux jours après avoir écarté Tsonga en quarts de finale malgré des problèmes respiratoires sur le court. Il a gagné tous ses matches en deux sets jusqu'à sa demi-finale, gagnée en trois manches contre un Federer fantomatique.

Confrontations:

Etonnant hasard: les deux joueurs ne se sont jamais rencontrés ailleurs que lors de tournois 1000 (ex-Masters Series), les plus importants après ceux du Grand Chelem. Djokovic mène 4 à 2 mais les deux précédentes rencontres sont allées à l'Ecossais, la dernière en finale à Cincinnati, en août 2008, grâce à deux jeux décisifs.

Début de saison:

Moyen pour Djokovic. Certes vainqueur à Dubaï mais seulement quart de finaliste à l'Open d'Australie, où il défendait son titre, et à Indian Wells. Il a été deux fois demi-finaliste à Sydney et Marseille. Il y a encore quinze jours, il disait s'adapter à sa nouvelle raquette et rechignait sur sa condition physique.

Satisfaisant pour Murray. Malgré deux succès (Doha, Rotterdam) et deux autres finales (Indian Wells, Miami), l'Ecossais a sombré à Melbourne, éliminé en 8e de finale par Fernando Verdasco. Un virus l'a privé d'un quart de finale à Dubaï (forfait).

Palmarès:

Le Serbe affiche 12 titres ATP, le premier en 2006, le dernier en mars à Dubaï, et seulement six finales perdues. À son actif, quatre tournois 1000, dont Miami en 2007. Il est le seul des deux à avoir gagné un Grand Chelem (Australie 2008).

L'Ecossais a remporté 10 titres ATP, dont deux cette saison, et son premier en 2006, comme Djokovic. Et comme le Serbe, il compte six finales perdues. Onzième au classement ATP fin 2007, il était 4e un an plus tard.

Déclarations:

Novak Djokovic: «Andy s'est radicalement amélioré depuis un an. C'est physiquement qu'il s'est beaucoup amélioré, il est très endurant sur le court. Il court partout même s'il n'a pas l'air de quelqu'un très physique. Il sait aussi bien et beaucoup varier le jeu. Il n'a pas d'arme fatale mais il est solide dans tous ses coups.»

Andy Murray: «Si nous jouons bien tous les deux, ça va être un grand match. Les deux derniers matches m'ont souri car j'ai un peu compris comment le jouer alors qu'avant j'avais du mal. Je suis confiant, je suis déjà sur une bonne pente en ce début d'année alors je ne vais pas me mettre la pression pour ça.»




la boite: 1600166:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Sports

Tous les plus populaires de la section Sports
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer